Marcel Duchamp, biographie
  •  
EAN13
9782246630814
ISBN
978-2-246-63081-4
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
ESSAI FRANCAIS
Nombre de pages
544
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
641 g
Langue
français
Code dewey
709.2

Marcel Duchamp

biographie

De

Grasset

Essai Francais

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Nous connaissons tous le nom de Marcel Duchamp, l homme qui inventa l art contemporain, le créateur du « (al)ready-made », de Rrose Scélavy, et d une Joconde moustachue outrageusement rebaptisée LHOOQ, l auteur, surtout, du plus grand scandale du XXe siècle, qui éleva (ou abaissa ?) un simple urinoir au rang d uvre d art. Et pourtant, que sait-on de lui ? Rien, ou si peu, et pour cause : il n existait pas, à ce jour, de biographie en français de Marcel Duchamp. Duchamp meurt en 1968, à l âge de 81 ans, encore méconnu dans son propre pays : son décès est annoncé dans Le Figaro à la rubrique « échecs », quand il fait la une du New York Times. Sa vie ses vies pourrait-on dire, à l image de ce portrait dédoublé à l infini qui fait la couverture du livre , partagée entre les Etats-Unis et la France, fut longue d activités diverses et non pas seulement artistiques, de rêveries et de projets, de rencontres et d amitiés indéfectibles, avec Henri-Pierre Roché, l auteur de Jules et Jim qu il inspirera, avec Picabia, Man Ray, Alfred Stieglitz, Brancusi. Une vie d amours nombreuses aussi le premier pour la femme de son grand ami Picabia ! -, car Duchamp courait les jupons, « célibataire » avant tout épris de liberté, qui pourtant deux fois l abdiqua il épousera en secondes noces la fille du galeriste Pierre Matisse, petite-fille du peintre. Fils d un notaire rouennais, il était le cadet d une fratrie d artistes, les peintres Jacques Villon, Suzanne Duchamp, et le sculpteur Raymond Duchamp-Villon, qui l initièrent à la peinture. Héritier de Jarry, marqué par la lecture de Nietszche et de Raymond Roussel, il était fasciné par l objet industriel et sa production en série, par les découvertes récentes sur le mouvement et la vitesse le rayon X, la quatrième dimension, les chronophotographies d Etienne Jules-Marey. A 26 ans, dès lors qu il la maîtrise, il abandonne pour toujours la peinture, s autoproclame « anartiste », fait prévaloir l idée sur son exécution, la « beauté d indifférence » sur le (bon) goût, et bouleverse radicalement le statut de l artiste et de l uvre d art : un défi à l avant-garde de son époque plus encore qu à l académisme. Sacré par Breton « phare du surréalisme », ingénieur malheureux (on lui doit d extraordinaires machines optiques, ancêtres de l art cinétique, dont les brevets ne rencontreront pas le succès), joueur d échecs passionné, il fut aussi l incontournable courtier de l avant-garde européenne aux Etats-Unis, le conseiller intime des grands philanthropes new-yorkais, comme les époux Arensberg ou Katherine Dreier, avec qui il fonda au début des années 20 La Société anonyme, ancêtre direct du MOMA. En un dernier clin d il facétieux et visionnaire, l homme sans qui Andy Warhol n aurait pas existé, fit graver sur sa tombe : « Ce sont toujours les autres qui meurent ». On ne saurait le contredire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.