Marianne K.

Une bête au paradis
18,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
24 août 2019

L'amour de la terre

Le Paradis, c’est une petite ferme du Limousin. Blanche y vit depuis toujours, avec son frère Gabriel, tous deux élevés par leur grand-mère, Emilienne, depuis la mort de leurs parents dans un accident de voiture… Profondément attachée à sa terre, aux bêtes qui y vivent, à sa maison, Blanche ne se voit pas faire sa vie ailleurs ! Quand, à 18 ans, son amoureux, ambitieux, lui annonce qu’il n’envisage pas de rester, elle a le cœur brisé… Roman de l’attachement à la terre, à un héritage familial lourd, dévorant, Une bête au paradis est aussi une histoire d’amour, passionnelle, angoissante ! Porté par la sublime écriture de Cécile Coulon, ce texte envoûte par son rythme, sa poésie, interpelle par son sujet, et marque profondément par la puissance des personnages !

Éden

Gallimard

19,50
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
24 août 2019

Atmosphère puissante

Nita vit dans une petite ville amérindienne au bord d’une forêt étrange et magnétique. Elle voit arriver Lucy, jeune fille blanche, et son père, écrivain réputé ; se sentant à la fois attirée et repoussée par elle… Mais quand Lucy est retrouvée nue, dans un état catatonique au cœur de la forêt, Nita sent la colère grandir en elle… Elle cherche sa place dans ce monde d’hommes, elle ne supporte plus cette violence à l’égard des femmes, cette peur et ce sentiment de malaise qui s’empare de toutes les jeunes filles à la puberté ! Bien décidée à faire quelque chose, c’est dans la forêt qu’elle trouve sa voie… Superbe roman à l’atmosphère aussi étrange et magnétique que la forêt, Éden est un roman puissant sur la féminité, la nature et l’adolescence ! Un texte grandiose !

Les choses humaines
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
24 août 2019

Claire, essayiste féministe, est mariée à Jean, célèbre journaliste politique, de 27 ans son aîné. Ils forment un couple stable, s’aidant mutuellement dans leur carrière. Ils ont un fils, Alexandre, 21 ans, qui s’illustre dans de brillantes études aux États-Unis. Tout semble aller pour le mieux jusqu’au jour où… Claire tombe amoureuse d’un professeur de collège, la carrière de Jean s’embourbe et Alexandre se trouve mêlé à une sombre affaire… Je n’en dirai pas plus de peur de révéler un détail essentiel ! Ce qui est sûr c’est que ce texte formidable est un incontournable de cette rentrée ! Karine Tuil dresse le portrait d’une société et de personnages d’une authenticité impressionnante, elle brille par la maîtrise de son intrigue, par son écriture limpide et par le rythme échevelé qu’elle parvient à installer à la lecture. Elle soulève des questions passionnantes (féminisme, violences, média, réseaux sociaux…) sans jamais tomber dans le piège des réponses toutes faites et des bons sentiments ! Ce texte à l’intelligence rare vous emportera du début à la fin et vous laissera ébahi et enthousiaste…

La valse sans fin

Inaba, Mayumi

Philippe Picquier

14,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
24 août 2019

Japon underground

Couple mythique du Japon des années 1970, Abe Kaoru et Suzuki Izumi, excellèrent dans leur domaine ; le saxophone pour Kaoru, l’écriture pour Izumi. Mais leur histoire d’amour était de celles qui blessent, qui sont parsemées de violence, d’obsessions et de douleur… Musicien de génie, capable de tirer des sons encore jamais entendus de son instrument, Kaoru était aussi un homme accro à l’alcool et aux drogues, un homme violent et possessif. Izumi, partie très jeune de la maison familiale, sans cesse au bord du gouffre de la folie, devenue actrice d’abord, rencontra le succès en tant qu’écrivaine. C’est le récit de cette relation que nous livre Inaba Mayumi, dans un texte très éloigné de ses romans précédents (La Péninsule aux 24 saisons, 20 ans avec mon chat), qui étonne et déboussole d’abord mais qui ne manque pas de convaincre !

Par les routes
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
24 août 2019

Traversée de France.

Lorsque Sacha, écrivain, débarque à V, dans le petit deux-pièces meublé qu’il a loué, il est bien décidé à profiter de la tranquillité de la petite ville pour écrire un nouveau roman. Alors qu’il n’a qu’une hâte, se mettre au travail, Sacha accepte tout de même l’invitation de son cousin et se rend à une soirée entre amis. Il fait la rencontre de Jeanne, qui lui parle d’un homme avec qui il pourrait bien s’entendre. Immédiatement, Sacha sait qu’on lui parle de « l’autostoppeur », cet homme qu’il a connu il y a bien longtemps et qu’il n’a pas revu depuis des années… Lorsqu’il lui rend visite, leur amitié reprend vie, mais Sacha fait aussi la connaissance d’Agustin, son fils d’une dizaine d’année, et surtout de Marie, la femme de l’autostoppeur… Il est question, dans ce magnifique roman porté par la superbe plume de Sylvain Prudhomme, de famille, d’amour, de création, de liberté, de rencontres et d’amitié ! Un texte résonnant et marquant !