Céline V.

Dans la remise
18,00
par (Librairie Mots et Images)
5 avril 2014

A découvrir !

Anna vient de perdre sa mère. Les souvenirs de son enfance et de sa relation difficile avec elle remontent à la surface, perturbant le fragile équilibre qu’elle s’est créé. Une nuit, elle aperçoit un enfant s’installer dans la remise au fond de son jardin. Dès lors, sa présence clandestine devient une obsession … Dès les premières lignes, on est happé par la subtilité de l’histoire, murmurée comme un secret. Laissez-vous ensorceler !

Terminus Belz
19,00
par (Librairie Mots et Images)
25 janvier 2014

Recherché par la mafia roumaine, Marko se réfugie sur l'Ile de Belz pour se faire oublier. Difficile de passer inaperçu sur cette petite île où tout le monde se connaît, où les pêcheurs travaillent dur contre vents et marées et où la mort rôde en permanence. Et quand elle frappe à nouveau, Marko n'a qu'une solution : trouver le meurtrier au risque de se dévoiler. Mais du tueur fou lancé à ses trousses ou de l'Ankou menaçant, qui est le plus dangereux ? Les apparences sont parfois trompeuses ... Laissez-vous transporter dans ce huis clos angoissant au rythme haletant !

Ainsi résonne l'écho infini des montagnes
par (Librairie Mots et Images)
30 novembre 2013

Khaled Hosseini nous a déjà régalé avec Les cerfs volants de Kaboul et Mille soleils splendides ... Avec Ainsi résonne l'écho infini des montagnes, l'auteur dresse encore un formidable portrait de son pays. A travers plusieurs voix, on découvre une histoire bouleversante des années 50 à nos jours. Les personnages attachants décrivent un pays aux multiples facettes, un pays comme les autres finalement, où l'on peut vivre heureux ou pas, dans une grande maison en ville ou dans une modeste cabane en pisé à la campagne. Et j'avoue, l'Afghanistan me fait un peu moins peur après ça ! Bref : coup de cœur international !!

Kinderzimmer / roman
par (Librairie Mots et Images)
9 novembre 2013

On vous le dit d'emblée : c'est dur!
Le sujet, la maternité dans un camp de concentration en 1944, est dur, le ton est dur, les mots sont durs. Mais dès les premières pages, on est happé par l'histoire de Mila, qui arrive à 22 ans, enceinte, au camp de Ravensbruck. On est happé par ces femmes, déportées politiques, qui vont tout mettre en oeuvre pour que Mila ait son bébé. Malgré la crasse, les insultes, les coups, les poux, le froid, la chaleur, la faim, la puanteur, les humiliations, elles restent entières, se tiennent debout, sauvent les derniers bouts d'humanité qu'il leur reste. Elles poursuivent leurs minuscules actes de résistance, énormes pour elles, même au sein de l'ennemi.

"Mais pouquoi tu fais ça pour moi?"
"Parce que tu le ferais aussi..." Et parce que, sans doute, quand tout nous a été enlevé, reste l'humanité qu'on porte en chacun de nous, l'amitié de deux femmes, l'amour d'une mère pour son bébé.
A lire !!!!

Le linguiste était presque parfait

Monsieur Toussaint Louverture

par (Librairie Mots et Images)
9 novembre 2013

"Mais vous faites quoi au juste avec ces bébés?"
La première phrase du "LINGUISTE ETAIT PRESQUE PARFAIT" nous plonge dans l'univers de Jeremy Cook, chercheur réputé de l'institut Wabash, soupçonné du meurtre d'un de ses collègues, retrouvé mort dans le bureau de Cook.
Un polar génial dont il a fallu attendre 30 ans la publication en France.

"Du David Lodge... avec des cadavres."