Christine D.

1, City spies

1

Casterman

15,00
par (Librairie L'Armitière)
19 novembre 2020

dès 11 ans

Brooklyn, très jeune hackeuse, est sauvée de l'administration américaine pour intégrer une surprenante équipe dans un manoir écossais.
Espionnage, mission extrême, ce roman va ravir les fans de "Cherub" avec une organisation qui me rappelle celle du professeur Xavier dans les X-Men, avec l'humour en plus.

L'évasion magique de l'orpheline Clémentine

Wormell, Christopher

Gallimard Jeunesse

16,50
par (Librairie L'Armitière)
21 octobre 2020

Dès 9 ans

Clémentine ne connaît du monde que la lugubre maison de l'oncle Rufus et de tante Vermilia (aussi cruels et bizarres l'un que l'autre).
Et encore...La chambre de Clémentine est dans la cave! ! Le peu de temps qui lui est accordé (autre que le ménage et les repas à préparer), la petite fille rêve d'un "lieu magique" tout droit sorti de son imagination ou de vieux souvenirs peut-être ,blottie auprès d'Andy le chat de la maison et le seul qui semble être aimant.
Oncle et tante, ces forbans vont peu à peu cumuler de rocambolesques fautes qui vont permettre à Clémentine d'entrevoir un échappatoire et provoquer une rencontre qui peut tout changer.
Un très beau conte à l'anglaise, digne de Roald Dahl, où se mêlent humour, caricatures et forcément un enfant à sauver.
Le plus : une magnifique couverture cartonnée qui lui donne un p'tit air précieux mais pas prétentieux.

Si l'hiver arrive, dis-lui que je ne suis pas là
par (Librairie L'Armitière)
6 octobre 2020

Dès 4 ans

Nager, déguster des glaces c'est vraiment génial, notre petit héros ne s'en lasse pas.
Mais que peut bien vouloir dire sa sœur en lui répétant sans cesse " Profites-en tant que ça dure,..."
L'automne et l'hiver seraient-ils si terrible que ça?

C'est ce que l'on va découvrir.

Une très belle ôde aux saisons les plus froides et aux délices que l'on peut en faire.

Le syndrome du spaghetti
par (Librairie L'Armitière)
4 octobre 2020

Dès 13 ans

Léa est une basketteuse hors norme, son père l'entraine et leur rêve commun est l'entrée dans le plus prestigieux centre de formation et pourquoi pas les Etats Unis et la NBA.

Une vie bien réglée et tracée jusqu' à l'impensable : le syndrome de Marfan.

Un roman sur le deuil, l'amour, celui qu'on attendait pas, celui de ses parents et la reconstruction lente et qui doit avant tout passer par l'acceptation.

La maison qui parcourait le monde
par (Librairie L'Armitière)
4 octobre 2020

Oh le beau conte !

Marinka est la petite fille d'une Yaga et de sa maison aux pattes de poulets. Cela ne vous rappelle rien?
Mais oui : le beau conte Russe "Baba Yaga" !
La petite fille devrait reprendre le rôle de son aîné, en fait assurer le passage des mourants vers l'au-delà, en douceur comme une fête.
Mais Marinka voudrait vivre comme tous les autres enfants sans avoir à construire des barrières en os, se poser et non déménager au bon vouloir de cette maison pas comme les autres.
Évidement cela n'est pas sans conséquence, ni pour elle ni pour sa Baba et la maison et encore moins pour les êtres destinés à franchir "LA PORTE" .

Magnifique.