Rosalie R.

Le serveur
par (Librairie L'Armitière)
17 février 2020

"Le serveur" du romancier norvégien Matias Faldbakken est un huis clos plein de charme dans lequel règne une atmosphère d'un autre temps, un tantinet nostalgique. Depuis treize années le narrateur, un serveur quelque peu guindé, observe et contemple le bal des habitués d'un bistrot ancestral d'Oslo, le Hill. Muni de son ramasse miettes il prend commandes, sert et dessert, satisfait les exigences de son immuable clientèle. L'irruption inopinée d'une "femme enfant" absolument irrésistible va perturber le mécanisme de ce lieu figé de la vieille Europe et mettre à l'épreuve l'hypersensibilité du serveur au risque de faire vaciller son attitude faite de cérémonies d'une inflexible rigueur.
Un roman drôle et attachant, qui pourrait s'apparenter à une allégorie originale du garçon de café sartrien.
A découvrir

L'Amour en saison sèche

Shelby Foote

Rue d'Ulm

20,00
par (Librairie L'Armitière)
8 février 2020

Réédition chef-d'oeuvre

Né en 1916 dans le Mississippi, Shelby Foote est certainement le plus méconnu des écrivains du Sud ce qui est fort regrettable. La réédition de son roman "l'amour en saison sèche" offre une occasion supplémentaire au lecteur français de savourer la magnifique plume d'un auteur qui fut tout autant influencé par Faulkner que par Proust.
Dans la petite ville de Bristol dans le Delta, le riche Major Barcroft, frustré de gloire guerrière, veille avec froideur aux intérêts de ses deux filles. Florence, l'aînée, asthmatique agitée par de perpétuels cauchemars, se languit loin des regards avec pour seule distraction la compagnie de sa jeune sœur, Amanda. L'arrivée dans la ville d'un Rastignac du Nord venu de l'Ohio et d'une femme frivole sans scrupule, va perturber l'apparente quiétude du foyer et précipiter sa déchéance.
Cette comédie humaine qui s'étire de la fin de la guerre de Sécession à la seconde guerre mondiale est une subtile peinture souvent très drôle des vieilles familles aristocratiques du Delta dont les vices et les vertus sont exacerbés par la convoitise.
Un chef-d’œuvre magnifiquement écrit à redécouvrir absolument.

Nord
20,00
par (Librairie L'Armitière)
22 janvier 2020

Comme à chaque rentrée littéraire les Éditions Cambourakis nous offre une littérature d'une rare beauté; loin des sentiers battus, elle se divulgue comme un secret, une confidence.
Le roman post apocalyptique de la norvégienne Merethe Lindstrom est un bijou d'écriture qui laisse se côtoyer avec finesse et subtilité une langue précise et délicate et un art de l'ellipse et de la concision tout à fait remarquable. Par ce style brillant très personnel et maîtrisé avec brio, elle parvient à transcender son sujet pour atteindre une bouleversante universalité.
Suite à une catastrophe non identifiée, dans un lieu et une époque également non révélés, un homme quelque peu difforme, un "rescapé revenant", marche et fuit un chaos sans discontinuer. Accompagné de celui qu'il nomme "le garçon", il traverse en silence champs, forêts et villages fantômes avec pour seul bien une boussole qui doit le guider vers un Nord hypothétiquement salvateur.
Dans ce "Sur la route" norvégien, l'auteur parvient de façon admirable à envelopper une situation abominable et effrayante d'un murmure réconfortant et poétique, une fable intense empreinte d'une insaisissable fantasmagorie.
Un roman puissant à découvrir.

Basse naissance
20,00
par (Librairie L'Armitière)
7 janvier 2020

Lauréate du prix Femina étranger 2015 pour son roman "la couleur de l'eau", l'écrivaine britannique Kerry Hudson s'empare de ses démons et se dévoile avec beaucoup de courage dans ce récit autobiographique coup de poing.

La romancière primée est issue des coins les plus pauvres d'Ecosse et a grandi dans les quartiers défavorisés de Aberdeen; vingt ans de précarité extrême durant lesquelles elle a subi la pauvreté, la vraie, un dénuement sans égal qui a rongé les entrailles de la famille dysfonctionnelle qui l'entourait.

Faim, insécurité, alcool, violence, services sociaux furent le quotidien de cette enfant qui décide vingt années plus tard de donner la parole aux plus démunis.

Par le biais de cette confession intimiste et tragique, l'auteure se libère de la honte et de la peur qui l'ont si longtemps tiraillée pour mieux accepter l'omniprésence de cette petite fille qui marche à ses côtés en toute innocence.

Un livre fort, terriblement méritant qui tente de réconcilier passé et présent pour mieux surmonter les traumatismes.

Vertigineux.

Tattoo

Monsieur Toussaint Louverture

28,00
par (Librairie L'Armitière)
1 décembre 2019

COUP DE COEUR +++

Si vous êtes sur le point d'être happé par la torpeur hivernale, emparez-vous sans plus tarder du monstrueux roman autobiographique du grand Earl Thompson (1931-1978) . Après la parution l'an dernier d"Un jardin de sable", Monsieur Toussaint Louverture (que je tiens à remercier du fond du coeur) nous fait l'honneur de rééditer et de traduire la suite des aventures du jeune Jack dans un Kansas rongé par la misère et la crasse, l'alcool, le sexe et la violence. Peinture ultra réaliste et puissante des bas- fonds américains, la fresque monumentale s'étire de la grande dépression à la guerre de Corée. Cet incomparable roman d'apprentissage est de la pure dynamite; un récit brutal inoubliable ancré dans une profonde misère, une épopée romanesque marquée au fer rouge par la désolation populaire. L'écriture d' Earl Thompson est si vivante, expressive et authentique qu'il y a fort à parier que vous vous poserez la même lancinante question que moi: pourquoi ce fabuleux roman qui a fait scandale à sa sortie est- il tombé en France si longtemps dans l'oubli? Une découverte majeure effroyablement émouvante.
Par acquis de conscience je tiens à préciser que les âmes sensibles et les puritains peuvent s'abstenir.