Bertrand L.

Ces rêves qu'on piétine
par (Librairie La Buissonnière)
31 août 2017

FASTE ET HORREUR

Qui était vraiment Magda Goebbels ? Personnage trouble et haut en couleur, le roman raconte avec force un destin hors du commun. Un destin où se mêle le faste et l'horreur. Détenteur d'un terrible secret qui rend le lecteur mal à l'aise, le personnage est d'autant plus troublant qu'il est authentique. C'est un premier roman excellent.

American war
21,90
par (Librairie La Buissonnière)
31 août 2017

LIVRE DE COLERE...

Étonnante dystopie, « American war » est un remarquable livre de colère. À travers le personnage de Sarat, nous assistons à la fin d'un monde futuriste en paix, et entrons peu à peu dans la violence et le chaos. L'ambiance des rives du Mississippi et des bayous de Louisiane se prête à merveille à la métamorphose d'une jeune fille douce et rêveuse en une machine à tuer implacable. C'est un roman fort qui bouscule.

Le Sans Dieu
20,00
par (Librairie La Buissonnière)
31 août 2017

Pour les amateurs de romans d'aventures, de pirates, de terres bretonnes et d’îles perdues du Pacifique, de récits historiques et de querelles religieuses, ce roman enchantera les amoureux du genre. C'est le premier roman d'une auteure passionnée et sans prétentions, qui redonne à un genre désuet tout son charme et sa noblesse.

Daphné disparue

Somoza, José Carlos

Actes Sud

7,80
par (Librairie La Buissonnière)
21 juin 2017

ODYSSEE LABYRINTHIQUE...

Extraordinaire roman à tiroirs, "Daphné disparue" démontre de façon spectaculaire ce que José Carlos Somoza fait de mieux: manipuler son lecteur avec intelligence et magie. Construit comme une odyssée labyrinthique, lorgnant du côté de David Lynch, ce texte est un sommet dans l’œuvre de l'auteur espagnol.

Dans les eaux du Grand Nord
par (Librairie La Buissonnière)
12 mai 2017

Âmes sensibles s'abstenir...

Brut, sauvage et violent, voilà un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Mais qu'il est bon de lire un roman qui a autant d'estomac, qui va droit au but, sans aucun tabou, nous plongeant dans l'univers dur et âpre des baleiniers du XIXè siècle. Les épisodes de chasse, les personnages malsains, les cruautés diverses, tout cela fait froid dans le dos, tellement le livre est dur et réaliste. « Moby Dick » s'est trouvé son jumeau maléfique.