Graziella L.

Homesman

Éditions Gallmeister

23,10
par (Librairie L'Armitière)
27 mai 2014

Les cowboys, les indiens... et Mary Bee !

Grandiose ! Je ne suis pas très portée sur les westerns d'habitude mais là, bizarrement, je me suis laissée emporter par cette histoire avec cowboys, indiens... et Mary Bee. Car c'est d'abord, il faut le dire, un beau portrait de femme. C'est aussi, une épopée à travers l'Ouest sauvage, un roman d'aventures plein d'humanité. Je n'ai pas encore vu le film mais je vous conseille le roman. J'ai a-do-ré !

La ballade de Bobby Long
par (Librairie L'Armitière)
2 mai 2014

Livres, alcools et cigarettes

J'ai un énorme coup de coeur pour ce livre ! C'est l'histoire de deux marginaux qui prennent tout à la rigolade. Deux anciens profs d'université, saouls du matin au soir, qui s'en vont à la Nouvelle Orléans rejoindre une amie à eux, dépressive et malade. Puis, quand celle-ci décède à l'hôpital, c'est avec sa fille qui se joint à eux. Ensemble, ils vont louer une vieille bicoque dans un quartier sordide de la ville. Pour qu'elle poursuive ses études, alors qu'elle pense à tout plaquer, ils vont la faire bosser et l'initier à la littérature américaine...
Drôle et tendre aussi, une histoire d'amitié vraie qui fait fait plaisir à lire. Bref, j'ai adoré !

En souvenir d'André
par (Librairie L'Armitière)
29 avril 2014

Je suis une inconditionnelle de cet auteur. C'est encore une fois un roman à clé. Difficile donc d'en parler sans trop en dire. Il traite de la fin de vie avec dignité. Il y a plusieurs histoires dans ce livre et elles sont toutes bouleversantes. Winckler est médecin et je pense que c'est quelqu'un de généreux et ça se ressent dans la façon qu'il a de décrire chaque personnage, dans la vie de chacun... Il va au plus profond de l'être à chaque fois. On ne peut être que touché par ce livre incroyable !

Le bruit des autres
par (Librairie L'Armitière)
8 avril 2014

L'immeuble du coeur

Propriétaire d'un petit immeuble situé dans Brooklyn, Célia ne se remet pas de la disparition de son mari. Un jour, un locataire vient lui présenter la personne qui pourrait occuper son appartement pendant le long voyage qu'il veut faire. C'est une jeune femme et Célia succombe tout de suite à son charme...

On raconte que certaines scènes de ce roman auraient scandalisé les lecteurs américains. Personnellement, je ne vois pas trop ce qu'il y a de choquant dans ces pages. Certes, Amy Grace Loyd fut la directrice des pages littérature de Playboy et il y a bien quelques scènes érotiques mais c'est écrit avec beaucoup de sensibilité et de finesse et on ne tombe jamais dans la vulgarité. Bref, j'ai beaucoup aimé !

Un bébé d'or pur
22,00
par (Librairie L'Armitière)
18 mars 2014

La fille de Londres

J'ai pris ce roman à cause de la couverture... et aussi parce que, sans jamais n'avoir lu aucun de ses livres, j'avais déjà beaucoup entendu parler de cet auteur.

L'histoire commence à la fin des années 60, à Londres. Une jeune femme, mère célibataire ("fille-mère" comme on disait alors), va devoir mettre un terme à sa carrière de brillante anthropologue pour s'occuper à plein-temps de sa petite fille. Chose d'autant moins aisée que cette dernière est atteinte d'une légère déficience mentale et qu'il n'existe pas d'établissement spécialisé susceptible de l'accueillir. C'est le parcours du combattant qu'il lui faudra faire pour trouver une institution adaptée à sa fille que raconte ce livre.
C'est aussi, en arrière fond, l'histoire d'un quartier populaire de Londres, de la solidarité agissante entre femmes et voisines, de la gentrification qui est à l'oeuvre et transforme le quartier et ses habitants.

Roman social et féministe, roman sur la psychiatrie clinique et les manquements du système médical aux devoirs de soins. Passionnant à lire, je conseille ce livre à tous (et plus particulièrement aux lecteurs de Doris Lessing et Pearl Buck).