Roselyne R.

Dernier commentaire

Le chant de la pluie

Mercure de France

23,80
par (Librairie L'Armitière)
11 juin 2020

Le choix d'une lecture tient parfois à une première impression. Pour celui-ci, ce fut tout d'abord un titre empreint de musicalité " Le chant de la pluie" puis le bandeau de la couverture, un paysage irlandais avec le vert conjugué au brun de la lande, le gris d'une mer étale et un ciel chargé de minuscules nuages.

Le roman débute par ces quelques mots, "Brendan est mort. Voilà elle l'a dit."

La narratrice vient de perdre brutalement son mari et elle décide de quitter temporairement Londres pour venir passer quelques jours de solitude dans la maison et le village natal de son défunt mari.

Dans cette bourgade isolée de la côte ouest de l'Irlande, elle va découvrir la part cachée de cet homme avec lequel elle a vécu pendant trente ans. Commence alors pour elle l'heure des bilans mais aussi la rencontre avec cette communauté villageoise si disparate mais néanmoins soudée.

Seuls les romanciers irlandais savent rendre à la vie une saveur à la fois précieuse et mélancolique.