Gersande G.

Norilsk

Le Livre de Poche

7,20
par (Librairie La Galerne)
27 juin 2019

Caryl Férey, auteur de polars, et son copain photographe, surnommé « La Bête », partent dix jours à Norilsk, une cité minière située à trois cents kilomètres au-dessus du cercle polaire. C’est la ville la plus froide et la plus polluée de la planète. Pour autant, cela ne leur fait pas froid aux yeux.
Un récit de voyage et d’amitié dans un décor à la Blade Runner version sibérienne : de quoi rafraîchir vos lectures estivales !

Mistral perdu ou les événements
par (Librairie La Galerne)
27 juin 2019

Une belle chronique

Avec une écriture pleine de poésie et de sincérité, Isabelle Monnin retrace son enfance et celle de sa petite sœur toutes deux nées dans les années 1970. Inséparables et fusionnelles, elles grandissent dans une famille aimante, ouverte et de gauche.
Une belle chronique mélancolique, nostalgique et attendrissante.

L'attrape-souci

Le Livre de Poche

7,40
par (Librairie La Galerne)
27 juin 2019

Un roman d’apprentissage, prenant et émouvant

Lucien, 11 ans, est abandonné par sa mère au coeur de Buenos Aires. Commence alors une longue période d’errance et de recherche pour ce petit garçon rebaptisé Lucio. Il va faire diverses rencontres, certaines très singulières, d’autres plus ou moins bienveillantes ou plus ou moins heureuses... Dans une Argentine bien sombre, Catherine Faye nous propose un roman d’apprentissage, prenant et émouvant.

Fugitive parce que reine
par (Librairie La Galerne)
27 juin 2019

Dans ce premier roman très autobiographique, l’auteure raconte l’amour fou et inconditionnel de deux petites filles Violaine et Elsa, pour leur mère Catherine. Celle-ci est impulsive et instable. Elle vit au rythme de ses idées folles en étant continuellement rattrapée par un douloureux passé.
Ce livre est un très bel hommage d’une fille pour sa mère et un véritable ouragan d’émotions.

OUVRE LES YEUX
par (Librairie La Galerne)
27 juin 2019

Magnifique

Francesca et Luigi, séparés depuis quelques années, se retrouvent pour une marche en montagne dans les Dolomites. Ici, passé et présent s’entremêlent expliquant la nécessité de ce dernier voyage ensemble. Ouvre les yeux est un livre absolument magnifique sur les liens familiaux, la
rédemption et l’absence. Une pépite qui se lit la gorge serrée !