Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

La tresse

Le Livre de Poche

7,20
par (le Carnet à spirales)
30 octobre 2019

Trois combats de femmes sur différents continents: Smita en Inde, Giulia en Sicile ainsi que Sarah au Canada. Celles-ci seront liées par un fil invisible et leur obstination à accomplir leurs destins, se battre pour leur liberté et leur dignité.

Sublime lecture. Un livre plein d'humanité et profondément féminin!

La Petite communiste qui ne souriait jamais
par (le Carnet à spirales)
30 octobre 2019

Une réussite.

Amateur ou non de gymnastique, ce livre est un formidable témoignage sur une époque. Comaneci marionnette du pouvoir roumain. Cette élite sportive du bloc communiste et plus précisément de la Roumanie de Ceausescu n'est que le jouet tyrannique du dictateur. Il peut, ainsi, grâce à ces frêles gymnastes, lutter contre l'Union Soviétique mais aussi lutter contre l'ennemi américain. Les compétitions deviennent alors des tribunes politiques où les sportifs ne sont perçus seulement comme des propagateurs de la pensée soviétiques. Ils deviennent ainsi preuves vivantes de la réussite du pouvoir. L'arène sportive devient un cirque politique. Lola Lafon décrit avec habileté ces étranges compétitions où la crise de nerfs, la mise au placard, le désaveu des sportifs ou des entraineurs n'est jamais loin. Un grain de sable, une erreur : un fusible doit alors sauter pour protéger les hautes sphères du pouvoir. Gare au vaincu...

La réussite de ce texte est cette capacité de la romancière, grâce à une maitrise narrative sans heurts, a absorbé le lecteur dans cette bulle où vivait la gymnaste. A travers Comaneci est décrypté l'appareil politique roumain : propagande, adoration du "Conducator", lutte contre l'appareil central soviétique... Le sport n'est alors qu'un outil au service du pouvoir et que les faibles s'inclinent...

A lire absolument.

Le Quatrième mur - Prix des Lecteurs 2015
par (le Carnet à spirales)
30 octobre 2019

Paris, 1982. Sam, réfugié grec, metteur en scène de confession juive, est mourant. Il fait jurer à son jeune ami Georges, son "frère", de mener à sa place un projet insensé : se rendre au Liban afin de mettre en scène l'Antigone d'Anouilh en plein coeur de la guerre, dans Beyrouth dévastée, avec des acteurs d'origines et de confessions différentes (Palestiniens sunnites, Libanais chiites, chrétiens, druzes, Arméniens....). Pari fou et surtout terriblement risqué que de tenter cette trêve théâtrale d'une heure au milieu des décombres et de la mort. Georges tiendra sa promesse. Mais à quel prix ? Après l'Irlande (Retour à Killybegs), le Liban. Grand reporter pendant des années, Sorj Chalandon maîtrise son sujet et immerge le lecteur dans un roman dur, intense et bouleversant tout en rendant un bel hommage à Anouilh. Poignant. Paru en poche en poche en 2014 / Ed.LGF / 7.10 €

Légende d'un dormeur éveillé
par (le Carnet à spirales)
30 octobre 2019

Biographie romancée follement réussie. Follement comme l'était l'époque. Une soif de création, de liberté mais aussi ce pertinent regard sur l'histoire qui bouleversera l'Europe dès les années 36. Desnos de son regard troublé voyait tout cela. Poète résistant il le sera toujours. Une résistance à la bêtise, à la cruauté, à l'humain. La certitude que la poésie, l'art, la culture peuvent changer le monde. Les pages de Gaëlle Nohant sont magnifiques car elles redonnent à lire cette époque somptueuse de vrais talents, de vrais géniaux créateurs. Un Paris de Montparnasse où les troquets accueillaient bras ouverts ces oiseaux du soir. Ce livre est une formidable machine à remonter le temps littéraire.

Comme cette œuvre est fluide on ne peut que saluer l'incroyable talent de Gaëlle Nohant. Le travail de recherches, de documentations fut titanesque. Le résultat ne s'en ressent pas. Nous sommes loin de quelques romans Wikipédia...

Et puis, ces dernières pages... refermer "Légende d'un dormeur éveillé" en laissant rouler quelques larmes et en courant, oui en courant, dans sa bibliothèque personnelle ou dans sa librairie indépendante, puiser quelques pépites de ce passé pas si lointain mais d'un tel foisonnement.

Nos si brèves années de gloire, roman
par (le Carnet à spirales)
30 octobre 2019

Ghaleb Cassab est fils d’un filateur libanais dont le caractère flambeur l’a entraîné vers une irrémédiable chute et a même causé sa mort. Pour redorer le blason de la famille mais aussi se montrer digne auprès de la femme (mariée) qu’il aime, Ghaleb entreprend un périlleux voyage, par delà les montagnes libanaises, jusqu’en Syrie, dans le but de rapporter illégalement de « monstrueuses » machines à tisser qui feront de lui un homme riche. L’histoire d’un jeune homme touchant, drôle et perspicace dont les prémices de la guerre civile n’entameront pas la détermination. Un beau roman où chaque mot porte l’espoir.