Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

Les Croix de bois

Albin Michel

19,90
par (le Carnet à spirales)
23 novembre 2020

Magnifique adaptation du roman éponyme de Dorgelès. La beauté du dessin et l'intelligence du séquençage offrent une autre lecture au roman initial. La force du dessin qui varie en fonction de la narration porte le texte en des terres d'émotions. En particulier sur les scènes des tranchées. Réussite totale pour ce projet ambitieux

Emotions

Weiss, Sabine

La Martinière

39,00
par (le Carnet à spirales)
23 novembre 2020

Des photos comme des instantanés de vie. Ces photos tellement ancrées dans la mémoire collective
comme celles de Doisneau, Izis, Boubat pour ne citer qu’eux. Weiss a marqué le siècle de la photo
humaniste, ce courant si important tant le photographe devient témoin d’une époque. A 96 ans
Sabine Weiss revient sur son parcours à travers 200 clichés choisis par ses soins. Photographe de
mode, de publicité, de reportages, ces photos, prises à « temps perdu », sortent du « cadre »
professionnel. Weiss excelle dans la qualité du cadrage, de la lumière, dans ce regard de
photographe à l’affût de l’instant T là où le photographe amateur partirait dans le « zig ». L’émotion
saisit le lecteur. C’est là le talent immense de Sabine Weiss, décrire en un cliché une solitude, une
pauvreté, un brouillard sur un pont, un instant de convivialité. Une vie passée à être un « œil ».
Probablement que ces clichés déclenchent l’envie d’écrire tant ils sont évocateurs. D’ailleurs c’est
Marie Desplechin qui, superbement, introduit l’ouvrage.

Une terre promise
par (le Carnet à spirales)
23 novembre 2020

citation "Avec le recul, je me demande parfois, éternelle question, dans quelle mesure la personnalité des différents chefs d’État infléchit l’histoire avec un grand H – si ceux d’entre nous qui accèdent au pouvoir sont de simples vecteurs des courants de l’époque, ou si nous sommes au moins partiellement auteurs des événements à venir."

L'attaque du Calcutta-Darjeeling: Une enquête du capitaine Sam Wyndham
par (le Carnet à spirales)
14 novembre 2020

Calcutta, 1919, Alexandre MacAuley, haut fonctionnaire anglais est retrouvé assassiné dans une rue pauvre, sous les fenêtres d’un bordel, avec dans la bouche un papier froissé qui invite, bien « gentiment » les colonisateurs à foutre le camp de l’Inde sous peine de… Un joli cadeau de bienvenue pour le capitaine Wyndham, écossais, veuf, ancien de Scotland Yard, qui devra mener l’enquête en compagnie de l’inspecteur adjoint Digby et de Sat, jeune Brahmane instruit. Enquête à tiroir sur fond de manipulations, de projets terroristes d’indépendantistes acharnés, ce livre est également intéressant sur les relations entre colonisateurs et indigents, sur ce souhait de maintenir la population sous l’éteignoir afin de profiter encore et encore des richesses du pays. Dans la moiteur de la ville, Wyndham va découvrir ce double-jeu, en devenir parfois victime, et peu à peu se rapprocher de Sat tout en surveillant l’ambivalent Digby. C’est absolument passionnant avec cette petite touche d’humour british, ces clins d’œil appuyés à l’Ecosse, cette description de Calcutta sous emprise britannique. Abir Mukherjee, élevé en Ecosse mais d’origine Bengali, promet d’autres aventures, et cela constitue une excellente nouvelle.
In "Le Bruit qui court" - décembre 2019

Vampyria – T.1 La Cour des Ténèbres
par (le Carnet à spirales)
6 novembre 2020

Et si…

Et si Louis XIV, le Roi Soleil, était devenu immortel en 1715… Et si la cour de France était restée figée dans le 18ème siècle, même 300 ans après la transformation du monarque en créature démoniaque… Et si le seul moyen de rester en vie, lorsqu’on fait partie du bas peuple, était de payer une taxe avec son sang…

Et si quelqu’un décidait de se rebeller ?