Nathalie M.

Dernier commentaire

LES CHAMPS D HONNEUR
par (Librairie Page 36)
1 décembre 2019

Prose poétique

C'est une écriture rigoureuse qui se perçoit dentelle, d'une implacable finesse.
L'auteur plonge dans ses souvenirs d'enfance et nous dépeint les membres de sa famille comme des paysages.
Des souvenirs exhumés, il offre à percevoir les êtres et leurs singularités comme s'il prenait une photographie familiale des membres réunis au grand complet.
Il dit les êtres et décrit le temps dans lequel ils étaient inscrits, si bien qu'on parcourt les époques, bien loin du présent, qui en découle pourtant. Sa description de la mort de son oncle pendant la Grande guerre nous fait pénétrer le passé dans toute l'horreur qu'on ne savait imaginer.
Aussi, il donne à comprendre les membres de sa famille de l'incidence continue de cette guerre — le grand-père et son mutisme avéré associé pour toujours à sa 2 CV, la grand-mère, vaillante dans ce mariage arrangé, la tante, institutrice solitaire imprégnée de religisoté, le père trop tôt disparu et la mère dans sa solitude d'avoir perdu son mari —.
Tous sont auréolés à la fois de la tendresse et d'une forme d'impartialité qui habitent l'auteur.
Il les décrit et sculpte le plus finement possible leurs portraits, au point de nous les rendre beaux absolument.
Il imprime ainsi en nous d'eux, une douce mélancolie.
Cet auteur a l'art d'écrire, de décrire comme si on y était du récit, nous invitant à mieux voir.