Dernier commentaire

L'Enfant de la colère
par (Librairie Gibier)
22 janvier 2020

Conseillé par Fabienne, libraire

Roman lu (dévoré même) quasiment d'une seule traite. Michel Serfati nous emporte littéralement aux côtés de Nadia, dans sa quête du père et d'elle-même. Le récit - empreint d'une grande humanité - est porté par une très belle écriture, musicale et fluide. Sous la plume de l'auteur, Strasbourg et Istanbul deviennent des personnages à part entière et le roman fourmille d'une multitude de détails qui sont autant d'histoires dans l'histoire - et notamment la très belle découverte d'un instrument de musique méconnu : le hang.
"L'enfant de la colère" fait partie de ces romans que l'on n'oublie pas, jusqu'à son dénouement qui échappe à la facilité.

Dernier ajout à des listes