Justine D.

Je suis Jeanne Hébuterne / roman
6,80
par (Librairie L'Armitière)
31 août 2018

« Le désir s'agrippe à mon corps, la peur déjà l’exténue. »

Dans le Paris de 1916, Jeanne Hébuterne, jeune fille de dix-huit ans, peint pour occuper son temps pendant que son frère est au front. En décembre, elle rencontre pour la première fois Amedeo Modigliani de quinze ans son aîné et artiste maudit. Ces deux êtres se laissent alors consumer par un amour passionnel teinté d'une flamme de folie. Jeanne accepte de vivre dans le péché, un quotidien de bohème et de misère pour être auprès de son Modi. Elle dissimule son art, s’éloigne de sa famille et de son éducation bourgeoise, fait face à la société qui la juge sans cesse, et succombe sous le feu des baisers du peintre.

Dans ce récit à la première personne, Olivia Elkaim anatomise la naissance d'une flamme dévastatrice. D'une écriture fiévreuse presque tranchante, elle décrit la violence et l'amour qui unit ce couple fougueux et qui connaîtra un destin tragique.
Un écho frappant à « Une femme, Camille Claudel » d'Anne Delbée et à la condition des femmes de cette période.

Des étoiles et des chiens
15,00
par (Librairie L'Armitière)
25 juin 2018

« Pour ceux qui savent ce que vaut ce genre de partage. Pour ceux qui savent qu'une chanson, un poème ou un tableau peuvent sauver la vie. »

Après 76 clochards célestes ou presque, Thomas Vinau s'empare de toute sa sensibilité pour nous dresser 76 courts portraits d'écorchés qui l'ont apaisé. Jean Rochefort, Charles Bradley, Amy Winehouse, Frida Kahlo, Victor Hugo, Robert Johnson.. Autant de noms que de sublimes et imparfaits consolateurs. Le poète dépeint ces artistes avec amour, poésie, et caresse de l'être pour nous montrer que « dans la nuit noire ils nous tiennent beaux ».
Un véritable hommage à l'existence des étoiles, aux parcours des chiens, à l'amour des inconsolés.

L'Intranquille

Le Livre de Poche

6,90
par (Librairie L'Armitière)
5 avril 2018

"Je suis peintre. Et fou, parfois."

Gérard Garouste, avec la complicité de Judith Perrignon, prend la plume pour nous révéler son parcours d'homme et d'artiste. À la force des mots, à fleur de peau, on découvre une âme abîmée et tourmentée.
Effrayé par son père, il tente de fuir coûte que coûte ce foyer violent. Cet homme antisémite, haineux et brutal servira au jeune Garouste de contre-modèle. En effet, ce fils, qui se cherche en tout point, agit contre la détestation de soi et de son père.
Décrit comme « mauvais en tout sauf en dessin », il s'y applique méticuleusement malgré un pessimisme persistant. Quant à l'aube de ses trente ans et de son succès, il se trouve ravagé par des crises violentes de délire, il faut encore lutter.
Avec sincérité et sensibilité, Gérard Garouste nous dévoile le chemin d'une vie. Plongez au cœur d'une autobiographie intimiste et bouleversante qui nous permet de voir l'homme derrière l’œuvre. Un hommage à l'amour malgré les blessures.

Une femme

Le Livre de Poche

7,90
par (Librairie L'Armitière)
19 mars 2018

"Je lui ai montré où trouver de l'or, mais l'or qu'elle trouve est bien à elle"

Cette biographie romancée retrace la vie de la talentueuse Camille Claudel. On découvre le portrait de cette femme qui souhaite vivre pleinement et être aimée. Mais aussi, de cette artiste qui se donne corps et âme pour son art et qui ne cesse de redoubler d'efforts pour le faire connaître et reconnaître dans cette époque où il est difficile d'être une femme et d'autant plus une femme-artiste. Anne Delbée dépeint Camille Claudel avec délicatesse et beaucoup d'émotions. Méticuleusement elle nous montre une sculptrice de caractère qui se donne entièrement à son art et à son maître et amant Auguste Rodin au point d'y perdre tout. En effet, abandonnée de tous, ne vivant qu'au rythme des coups sur la pierre, incomprise mais tenace, elle finira sa vie seule et dans l'indifférence totale après avoir été internée par sa famille. Ce livre nous laisse bouleversé par tant d'injustice et d'incompréhension.

La Valse des arbres et du ciel
par (Librairie L'Armitière)
19 mars 2018

Un roman à faire valser les vérités

Dans ce roman étonnant, apprêtez-vous à danser et perdre la tête au rythme des coups de pinceaux de Van Gogh. En effet, Jean-Michel Guenassia prend le parti de revisiter l'histoire officielle de Van Gogh. Cette histoire prend la voix de Marguerite Gachet, fille du médecin qui s'est occupée du peintre lors de son séjour à Auvers-sur-Oise pour y raconter son envie de liberté, son amour pour Vincent et pour son art. Mêlant vérités historiques et documentations, l'auteur soulève bien des questions sur la mort du grand peintre impressionniste. Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ? Découvrez les hypothèses romanesques de l'auteur, un autre Vincent et plongez au cœur d'un univers ou la réalité rencontre la fiction.