MyriamPele

Je grignote surtout la nuit...Jamais rassasiée! Je lis surtout des romans, j'aime beaucoup les nouvelles et je commence à m'intéresser à la BD .

Le bal mécanique, Prix Littéraire du 2ème roman 2017

Prix Littéraire du 2ème roman 2017

Anne Carrière

22,00
30 novembre 2016

Galerie d'art

Comme un roman au début, dont le personnage principal est un animateur très connu à la télévision américaine, auteur d'une émission de télé-réalité, et puis, au fil des pages, on s'éloigne du plateau où un couple se déchire, pendant que leur appartement est remis à neuf, et alors l'auteure nous entraîne dans l'Histoire (avec un grand H), celle du père de Josh (Joshua) Shors, peintre vieillissant à St Paul De Vence, de ses parents juifs, celle de l'école du BauHaus, à Dessau, entre les deux guerres, celle de l'Allemagne et de la montée du nazisme. celle des magasins Ikéa.
En tête de chaque chapitre, une référence à une œuvre (allez voir, c'est un formidable voyage artistique)... lorsqu'on referme ce livre, on a le sentiment d'être entré dans un siècle d'HISTOIRE.

Sept graines de lumière dans le coeur des guerriers
12 novembre 2016

Un beau conte

La couverture attire déjà par ses couleurs, son graphisme simple, on ne peut pas s'y tromper, il s'agit là d'un conte ! Deux rois (l'un Rouge et l'autre Bleu) règnent sur deux pays séparés par un fleuve. Or, il advient que le cours de ce fleuve est dévié à la suite d'un tremblement de terre... S'ensuit la discorde de ces deux souverains, et le long voyage du Roi Bleu qui se lance à la recherche d'une solution pour sauver son peuple de la famine. C'est bien écrit, les pages sont parsemées de petits graphismes, on ne s'ennuie pas une minute tout au long de ce récit parsemé de conseils et d'enseignements pour que les peuples vivent en paix.

Littoral
9,00
9 novembre 2016

Pêche en mer

Etonnant petit livre très court, très sobre dans sa présentation mais qui suscite, interroge, étonne par la magie des mots, leur poésie, leur force, leur répétition. Bertrand Belin sait ici évoquer le monde rude de la pêche en mer, dans un pays ( imaginaire?) occupé par "une" armée. Trois hommes sur un bateau de pêche, "L'autre", "le plus jeune", le "Troisième homme" : ils n'auront jamais d'autres noms mais des visages, des colères et des peurs. Une très belle oeuvre.

La petite gamberge
17,00
17 octobre 2016

comme un tableau

"La petite gamberge", c'est un roman d'hier, une histoire de mauvais garçons, à Paris, dans les années 50. Une bande d'hommes, assez malhonnêtes, un peu alcooliques, vivant de cambriolages, se retrouve régulièrement autour d'un verre. Pour Robert Giraud, c'est un prétexte , il nous emmène vers les quartiers populaires parisiens, avec de splendides descriptions de rues, de marchés, de vie quotidienne: des tatoués, des trimardeurs, des gens "de la haute" aussi. Et tout cela dans un style très personnel: mélange d'argot parisien et de tournures de phrases très littéraires.

D'un vaisseau fantôme
14 octobre 2016

Années 70 en Espagne

Les années 70, en Espagne. Martin étudie dans une petite ville qu'il nommera V... Il laisse pour cela derrière lui sa famille, plutôt conformiste, et se jette à corps perdu dans un groupuscule communiste, au fil de rencontres qu'il fera à l'Université.
Sur un ton assez ironique, le narrateur se souvient, vingt ans plus tard, des "amis" qu'il s'était fait, des passions amoureuses, des manifestations sur fond de politique qu'il n'a pas toujours bien compris. Une belle écriture, simple mais souvent poétique, un regard bienveillant porté sur le passé.