Alex-Mot-à-Mots

http://alexmotamots.fr/

Alex L., lectrice compulsive, presque anonyme.
Ayant une préférence pour les bons polars, mais aimant aussi les autres genres (sauf la SF, pitié....)

Skoda, roman

roman

Buchet-Chastel

11,15
9 décembre 2011

Une petite voix intérieur qui guide l'homme ; des paysannes au coeur bon et qui savent se défendre ; une nature présente mais impuissante.

Mais aussi la barbarie de la guerre qui frappe sans distinction ; les vices humains jusqu'à la nausée.

Un homme qui part, en marche vers une destination que lui-même ne connait pas ; une langue qui lui est presque étrangère ; une écriture qu'il ne reconnait pas. Un homme dans sa "petitesse", perdu, ne connaissant pas les codes.

Tout ceci raconté dans une écriture très fluide et simple, qui prend le temps de se faire apprécier.

Un petit roman par le nombre de pages, un concentré de vie (la moins jolie).

Mais un espoir, toujours.

http://motamots.canalblog.com/archives/2011/11/23/22777675.html

La Rivière rouge, roman

roman

Le Livre de Poche

8 décembre 2011

Que de dialogues qui tournent courts ; que de portes qui claquent sur des non-dits ; à se demander comment le récit arrive à avancer.

Qui plus est, le personnage principal est insipide et sans relief.

Il cherche sans chercher. Certes, il se heurte à des murs, mais cela le fait paraître encore plus insignifiant.

Le Sud est ébauché : il y fait très chaud, point.

Vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé ce roman policier.

L'image que je retiendrai :

Celle de Grace au bord du lac un après-midi d'été.

http://motamots.canalblog.com/archives/2011/11/22/21819163.html

A quand les bonnes nouvelles ?, roman

roman

Bernard de Fallois éditions

20,00
8 décembre 2011

Certes, Reggie est futée, mais à elle seule, elle a du mal à comprendre qui fait quoi.

C'était un peu mon sentiment, également. Le temps de comprendre qui est qui et qui fait quoi, et déjà une centaines de pages. Sans oublier les flash-back insérés dans le temps de la narration, et vous avez un roman ardu à lire.

Un roman policier ? Oui, si on veut puisque Reggie cherche le Dr Hunter. Un roman psychologique ? Disons que les faits sont disséqués, expliqués, inspectés sous tous les angles. Ce qui en a fait un roman fastidieux à lire pour ma petite personne.

Point positif : le personnage du Dr Hunter est fascinant.

L'image que je retiendrai (attention spoiler) :

Celle du Dr Hunter sortant de sa prison avec un couteau à la main, pleine de sang, son bébé dans les bras.

http://motamots.canalblog.com/archives/2011/11/20/21819127.html

La Petite fille qui aimait Tom Gordon, roman
8 décembre 2011

Un Stephen King fort sympathique et qui ne fait pas trop peur.

Bon, encore une fois, je n'ai rien compris aux règles du base-ball, mais ce qui est important, c'est surtout le personnage de Tom Gordon, le joueur qui sauve toutes les parties des Sox.

Bien sûr, il y a une bête qui rode dans la forêt, l'eau de la rivière qui rend malade et les baies parfois immangeables. Heureusement, la marque de piles au lapin est inusable et Trisha peut suivre les matchs de son joueur favori.

L'image que je retiendrai :

Celle de l'affrontement final avec « la bête ».

http://motamots.canalblog.com/archives/2011/11/18/21744073.html

À Mélie sans mélo, roman
7,40
8 décembre 2011

Où l'on retrouve la joie de vivre, les grandes tablées, les gentils secrets de famille et les bons sentiments. (voir articles sur "Tom, petit homme" et sur "Allumez le chat")

Un roman-bonbon-chocolat qui fait du bien au moral.

Rien de bien neuf sous le soleil, mais un livre-doudou à garder à porter de mains pour les jours de pluie.

La phrase sympa :

« Alors, qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire à manger ?

Parce que dans le fond... c'est ça la question. » (p.142)

Et vous, vous faîtes quoi à manger ce soir ?!

http://motamots.canalblog.com/archives/2011/11/16/21744064.html