Martine C.

Vermeer, Entre Deux Songes

Gaelle Josse

Invenit

12,00
par (Librairie Entre les Lignes)
14 avril 2017

imagine

Gaêlle Josse nous invite à une promenade picturale au Metropolitan Museum, à la découverte de «la Jeune fille assoupie» toile du grand maître de Delft: Vermeer . Lorsqu 'elle se rend à New York , elle rend visite à cette jeune femmme dont ellle imagine la vie , les habitudes. Un grand moment de calme où l'esprit vagabonde. Au fil de ses promenades dans la ville qui ne dort jamais s'accroche aux petits détails de la vie.Elle nous incite à réfléchir sur la place de l'Art dans notre vie. Petit livre au style épuré, sensible et poétique .

La Fin de l'histoire

Anne-Marie Métailié

par (Librairie Entre les Lignes)
14 mars 2017

Brillant

Roman d'espionnage captivant qui va nous faire traverser le 20 ème siècle et ses zones de violences. Juan Belmonte, ancien guérillero va devoir reprendre les armes malgré lui pour une ultime mission.Les services secrets russes vont le forcer la main.Un groupe de cosaques à décider de libérer le dernier ataman , Miguel Krassnoff.
Le passé va refaire surface. Belmonte va t'il finir l'Histoire ?
Sépulveda intègre son roman dans le lourd passé qui oppose le Chili à la Russie avec douleur mais non sans humour noir.

La petite fille au dé à coudre

Köhlmeier, Michael

Éditions Jacqueline Chambon

13,50
par (Librairie Entre les Lignes)
7 février 2017

conte cruel

Roman très court, percutant. On suit la survie de trois enfants sans-papiers, sans familles, des migrants. On ne sait pas vraiment d'où ils viennent,on sait seulement qu'ils ne viennent pas du même pays , ni où ils sont, on suppose que c'est en Allemagne mais peu importe.Dans leur road-movie ,lls sont confrontés à la faim, au froid,à la violence ,à la barrière de la langue . Le style est épuré , ce qui le rend encore plus bouleversant, sans tomber dans le pathos.

La petite fille au dé à coudre

Köhlmeier, Michael

Éditions Jacqueline Chambon

13,50
par (Librairie Entre les Lignes)
7 février 2017

conte cruel

Roman très court, percutant. On suit la survie de trois enfants sans-papiers, sans familles, des migrants. On ne sait pas vraiment d'où ils viennent,on sait seulement qu'ils ne viennent pas du même pays , ni où ils sont, on suppose que c'est en Allemagne mais peu importe.Dans leur road-movie ,lls sont confrontés à la faim, au froid,à la violence ,à la barrière de la langue . Le style est épuré , ce qui le rend encore plus bouleversant, sans tomber dans le pathos.

Le dimanche des mères
par (Librairie Entre les Lignes)
2 février 2017

la fin d'une époque.

L'histoire de Jane, jeune bonne, jolie et peu farouche. On est dans l'Angleterre des années 20, le Jour des Mères, jour où chaque employé de maison a une journée de congé pour visiter sa mère, mais Jane est orpheline. Ce jour, elle le passera avec son amant Paul, fils de bonne famille . Paul va se marier, un mariage arrangé. Jane aime les mots , la littérature, la vie . Elle est différente des autres bonnes C'est un superbe roman, teintée de poésie et de douceur . Jane est libre,on le sent à sa liberté de ton . Elle a le goût de l'écriture , elle nous dit être venue au monde avec le permis d'inventer des histoires.