Librairie Coiffard ..

L'inconnue

Cyril Roger-Lacan

Grasset

par (Librairie Coiffard)
20 mars 2020

Conseillé par Célia

Constitué d'un ensemble d'instantanés, "L'inconnue" saisi, par petits textes, des scènes et des émotions vivaces.

Tous tournent autour de thématiques liées : deuil impossible, absence, nostalgie et surtout, recherche de l'autre. L'Autre, Être ou impression évanescente, qui se fait remarquer par le manque qu'il suscite.

Les textes tissent des toiles entre eux, se répondent, parfois nébuleusement. Mais les émotions qui s'en dégagent sont sans équivoque et sont abordées ici avec brio, dans un langage très imagé et travaillé.

Piano ostinato

Ségolène Dargnies

Mercure de France

par (Librairie Coiffard)
20 mars 2020

Conseillé par Célia

Gilles nage, compulsivement, obstinément, jusqu'à maîtriser tous les types de nage.

Son histoire se dévoile par touches. Anciennement virtuose du piano, sa carrière est mise en suspens à cause d'une soudaine douleur à la main. Pour lui, c'est l'effondrement. Comment se réinventer quand tout ce qui nous définit s'écroule ?

Alors il découvre la nage. En fera-t-il son échappatoire, sa porte de sortie?

Une lecture touchante, sur les déceptions mais surtout pleine d'espoir quant aux opportunités que la vie peut nous apporter après chaque coup dur.

Bacchantes

Céline Minard

Éditions Rivages

par (Librairie Coiffard)
20 mars 2020

Conseillé par Célia

La "Casa de Papel" à la française.

Arrêtez tout ! Céline Minard se réinvente encore une fois et propose ici un braquage hors du commun qui n'a rien à envier à Casa de Papel ! Des braqueuses atypiques, fortes de leurs aptitudes et aux caractères bien trempés, s'attaquent à un bunker regroupant tous les meilleurs vins de monde.

Un récit haut en couleurs, à l'action ininterrompue de bout en bout. Parfait pour une lecture courte et enivrante!

La Purge

Arthur NESNIDAL

Julliard

par (Librairie Coiffard)
20 mars 2020

Conseillé par Célia

« Ce roman dénonce la machine à broyer les individus qu'est l'éducation élitiste à la française ».

Avec cette phrase, tout est dit. L'auteur nous fait découvrir ici le dur milieu des études supérieures – en hypokhâgne dans son cas – et la pression qu'il y a subi.

Il dénonce la solitude des étudiants, parfois bloqués par la pensée de ne pas être à la hauteur et d'échouer.

Ce qui nous marque, c'est avant tout la prose remarquable de l'auteur, déjà parfaitement maîtrisée dans ce premier roman. Souvent faite d’alexandrins, elle nous rappelle les grands auteurs classiques, avec toutefois cette fraîcheur et cette originalité de l'époque moderne qui arrive à nous conquérir et à former un joyeux mélange.

Pleurer des rivières

Alain Jaspard

Héloïse d'Ormesson

par (Librairie Coiffard)
20 mars 2020

Conseillé par Célia

C'est une belle remise en question du sens de la justice et de la loi que nous lisons ici, au travers de l'histoire de deux familles – et plus particulièrement celle de deux femmes. L'une rêve désespérément d'avoir un bébé, l'autre est gitane et fait déjà sont maximum pour élever ses sept enfants. Alors qu'une rencontre improbable entre les deux familles a lieu, un bien curieux marché se profile entre eux...

Est-ce vraiment mal, de permettre à un couple de fonder la famille dont il rêve, et ainsi donner à cet enfant la promesse d'une vie meilleure ?

Dans cette réflexion sur l'amour et la famille, la frontière entre le bien et le mal est souvent plus mince qu'il n'y paraît...