La Grande Ourse *.

Ma part de gaulois / récit
par (Librairie La Grande Ourse)
1 septembre 2016

Un regard rafraîchissant sur la France et ses banlieues

Dans un récit autobiographique, le parolier et chanteur de Zebda raconte avec beaucoup d'humour, l'année 1981, celle de son bac et de l'élection de François Mitterrand. Petit beur des quartiers nord de Toulouse, il décrit sa banlieue sans concession. Ce texte permet une réflexion sur l'intégration, l'école de la République, la France et ses banlieues... Un regard rafraîchissant.

Le monde commence aujourd'hui
par (Librairie La Grande Ourse)
30 juin 2016

Éloge du regard.

En rendant hommage aux hommes rencontrés à Buchenwald – Jérémie le forgeron ; Louis la jambe de bois qui, au début, lui volait son pain ; Georges, le jeune homme qui a passé quatre ans «  au trou », Jacques Lusseyran révèle la qualité de son regard, la générosité de sa présence, de son écoute, la valeur de la parole adressée, de la poésie médecine. Lumières d’un homme qui fut jeune résistant, déporté, professeur de littérature, aveugle à dix ans.

Hôzuki
14,50
par (Librairie La Grande Ourse)
30 juin 2016

On aime Aki Shimazaki

Une jeune femme piquante partage sa vie entre sa librairie et son petit garçon sourd. Une cliente élégante commence à fréquenter sa boutique avec sa petite fille. Une grand-mère, deux femmes, deux enfants. Sous le feuilletage des secrets, des coups de cutter.

Cent ans de solitude
par (Librairie La Grande Ourse)
30 juin 2016

Baroque

Pour celles et ceux qui auraient échappé à ce succès planétaire! … ou qui voudraient se replonger dans l’épopée de ce village imaginaire - Macondo, quelque part en Amérique du sud. José Arcadio Buendia, le fondateur du village, et sa femme Ursula, donnent naissance à une descendance riche en héros, en saint(e)s, en dictateurs, en fous, en rêveurs… Garcia Marquez les regarde tous avec la même affection. On se laisse entraîner dans cette fantaisie permanente mêlée d’Histoire, où rêve et réalité sont les deux faces d’une même médaille. Impressionnant.

Lettre écrite pendant une accalmie dans les combats
par (Librairie La Grande Ourse)
30 juin 2016

Poésie

Le conseil de Frédéric : Après Yellow birds, un roman largement inspiré de son expérience de soldat en Irak et qui a connu un grand succès, Kevin Powers aborde à nouveau ce moment de sa vie, mais en poésie. Des textes forts, jamais pathétiques, où l’on vit de l’intérieur l’attente, le guet, les moments de violence. Mais aussi le retour au pays, à la vie civile, la mémoire familiale, la contemplation de la nature. Un poète-romancier à suivre.