Annaïk K.

Je suis libraire chez Dialogues depuis 1995. J'ai officié dans presque tous les départements de la librairie, avec une préférence certaine pour le rayon Policier-SF-Fantasy, dans lequel je partage mes lectures et mes coups de coeur. Cette passion ne me quitte pas.
Il m'arrive aussi d'animer des rencontres entre les auteurs et leur public et c'est un
vrai bonheur.

Robicheaux
23,00
par (Librairie Dialogues)
23 août 2019

Les romans de James Lee Burke, et "Robicheaux" tout particulièrement, se lisent avec la lenteur et le détachement apparent qui semblent régir la vie en Louisiane. Mais ne vous y fiez pas, ici les griefs se règlent au comptant et sans délai : d'ailleurs, il se pourrait bien que Dave Robicheaux, ex-inspecteur à la crim' de la Nouvelle-Orléans, devenu shérif adjoint à New Iberia, ait tabassé à mort le chauffard qui a percuté Molly, son épouse.
Mais comme Robicheaux noie fréquemment son chagrin dans l'alcool depuis qu'il est veuf, il n'a plus aucun souvenir de cette terrible nuit. Serait-il capable d'un tel acharnement ? James Lee Burke à son meilleur !

Helena

Jérémy Fel

Éditions Rivages

par (Librairie Dialogues)
22 août 2019

Une histoire fascinante de noirceur !

Dès le premier chapitre d'Helena, le ton est donné : la tension palpable, cette sensation que le danger et le drame couvent ne vous lâchera pas. Le lecteur devient témoin et sent comme une épée de Damoclès au-dessus des personnages que Jérémy Fel lui fait rencontrer. Car Helena, c'est bien cela, une rencontre : avec Hayley, Norma, Tommy, Graham, etc. Mais c'est aussi une rencontre avec soi-même, sa dualité, ses peurs, sa conscience et ses propres limites.
Jérémy Fel nous pousse à imaginer pour ses personnages un futur qui, à peine entrevu, se dérobe à eux et, dans le meilleur des cas, se réinvente. Mais au fait, qu'en est-il d'Helena, dans l'histoire, demanderez-vous ?
Ce roman est tout aussi noir et violent que puissant et fascinant, je l'ai refermé à regret.

Helena
9,20
par (Librairie Dialogues)
22 août 2019

Une histoire fascinante de noirceur !

Dès le premier chapitre d'Helena, le ton est donné : la tension palpable, cette sensation que le danger et le drame couvent ne vous lâchera pas. Le lecteur devient témoin et sent comme une épée de Damoclès au-dessus des personnages que Jérémy Fel lui fait rencontrer. Car Helena, c'est bien cela, une rencontre : avec Hayley, Norma, Tommy, Graham, etc. Mais c'est aussi une rencontre avec soi-même, sa dualité, ses peurs, sa conscience et ses propres limites.
Jérémy Fel nous pousse à imaginer pour ses personnages un futur qui, à peine entrevu, se dérobe à eux et, dans le meilleur des cas, se réinvente. Mais au fait, qu'en est-il d'Helena, dans l'histoire, demanderez-vous ?
Ce roman est tout aussi noir et violent que puissant et fascinant, je l'ai refermé à regret.

Sauvage

Le Livre de Poche

Neuf 8,70
Neuf, précommande 8,70
par (Librairie Dialogues)
21 août 2019

Ne perdez surtout pas le nord !

« Sauvage », comme peut l'être la nature hivernale dans le bush australien.
Et c'est là qu'un prestigieux cabinet d'expertise comptable a organisé un séminaire d'entreprise un peu particulier : une équipe d'hommes et une équipe de femmes pénètrent le temps d'un weekend à l'intérieur du parc naturel des monts Giralang pour un parcours en totale autonomie, munis de cartes, boussoles et rations de nourriture, mais sans lien aucun avec l'extérieur. Ce week-end est censé permettre d'approfondir les liens entre participants, en privilégiant la valorisation des talents individuels et l'entraide.

Mais si l'équipe des hommes est revenue sans problème dans les délais impartis, celle des femmes, après plusieurs jours d'errance, rentre blessée et surtout incomplète. Il en manque une ! Que s'est-il donc passé ? En alternance des recherches menées par la police, le déroulé exact de ces quelques jours révèle le vrai visage de chaque protagoniste. L'écart entre innocence et culpabilité a tendance à fortement se réduire lorsque cela devient une question de survie.

Dans « Sauvage », de la jeune auteure australienne Jane Harper, c'est avec grand plaisir que l'on retrouve l'agent fédéral Aaron Falk, personnage attachant rencontré précédemment dans « Canicule », pour une nouvelle aventure captivante.

Les Mangeurs d’argile

Éditions Gallmeister

23,00
par (Librairie Dialogues)
17 août 2019

Natif de Géorgie du sud, Jesse Pelham se retrouve orphelin à l'âge de quatorze ans. Livré à lui-même ou tout comme, il arpente le vaste domaine familial dans lequel son père a trouvé la mort en lui construisant une cabane. Il y rencontre un vagabond, Billy, qui devient la seule personne à qui Jesse peut se confier. À la surprise de l’adolescent, Billy semble savoir des choses sur le prétendu accident qui a coûté la vie à son père.
Dans la lignée de John Steinbeck ou Ron Rash, Peter Farris maîtrise avec style les thèmes intemporels de la trahison, la duplicité, l'errance et la rédemption. Un auteur à découvrir !