À la table des hommes
EAN13
9782226322739
ISBN
978-2-226-32273-9
Éditeur
Albin Michel
Date de publication
Collection
A.M. ROM.FRANC
Nombre de pages
272
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
344 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Son obscure naissance au cœur d'une forêt en pleine guerre civile a fait de lui un enfant sauvage qui ne connaît rien des conduites humaines. S'il découvre peu à peu leur complexité, à commencer par celle du langage, il garde toujours en lui un lien intime et pénétrant avec la nature et l'espèce animale, dont une corneille qui l'accompagne depuis l'origine.
À la table des hommes tient autant du fabuleux que du réalisme le plus contemporain. Comme Magnus, c'est un roman hanté par la violence prédatrice des hommes, et illuminé par la présence bienveillante d'un être qui échappe à toute assignation, et de ce fait à toute soumission.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie Mots et Images)
25 juillet 2016

Sous des faux airs de fable, à travers une écriture intense et poétique, Sylvie Germain nous livre un roman d'apprentissage d'une grande beauté et d'une grande justesse. Dewi

Lire la suite

par (Librairie La Galerne)
13 janvier 2016

Grand coup de cœur

De naissance obscure et violente ; l’enfant fut baptisé Babel par une vieille femme et devint Abel par la grâce de Zelda… A la table des hommes est une fable poétique philosophique et initiatique. Bien sûr il y a le ...

Lire la suite

par (Librairie L'Armitière)
8 janvier 2016

La notion du mal est au coeur de l'oeuvre romanesque de Sylvie Germain. Dans ce nouveau roman, l'auteure nous emporte par le truchement de la fable dans les pas d'Abel, enfant sauvage. Nous sommes dans un pays en proie à ...

Lire la suite

par (Librairie Obliques)
2 janvier 2016

Fable tragique

Le nouveau roman de Sylvie Germain nous emmène au cœur de l'Europe, dans un pays non-identifié mais qu'on imagine balkanique, détruit par une guerre qui oppose les voisins aux voisins. C'est là que le héros de ce conte voit le ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

17 avril 2016

un peu d'humanité

Quelle idée de commencer un roman avec pour personnage principal un cochon ? Je craignais un peu cette entrée en matière, mais heureusement, cela ne dure pas, le cochon se transformant vite en homme (cet aspect quelque peu fantastique du ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Sylvie Germain