Sans pitié, ni remords
EAN13
9782501103794
ISBN
978-2-501-10379-4
Éditeur
Marabooks
Date de publication
Collection
Marabooks
Nombre de pages
384
Dimensions
23 x 15 x 2,5 cm
Poids
448 g
Langue
français

Sans pitié, ni remords

De

Marabooks

Marabooks

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d'un notaire qui lui remet, comme « héritage », une enveloppe contenant un diamant brut. Il s'agit de l'un des yeux d'une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la « Police de l'Art ». Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l'apparent suicide d'un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d'une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux « suicidés » avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

27 octobre 2015

policier

Quelle joie de retrouver Merlicht et sa tête de grenouille, son teint vert, mais sans son fidèle ami Jacques. Dossantos a toujours maille à partir avec ses anciens amis frontistes, mais tout va de mieux en mieux pour Latour. Je ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Nicolas Lebel