Paul Valéry et l'Enfant d'Éléphant - Flaubert le précurseur
EAN13
9782070706068
ISBN
978-2-07-070606-8
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Blanche
Nombre de pages
96
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Poids
140 g
Langue
français
Code dewey
843.91
Fiches UNIMARC
S'identifier

Paul Valéry et l'Enfant d'Éléphant - Flaubert le précurseur

De

Gallimard

Blanche

Offres

Il est extrêmement difficile de dégager une œuvre à l'apogée de sa renommée de la gangue de commentaires enthousiastes qui l'enferme et de la regarder comme «un événement neuf». C'est cette difficulté que Nathalie Sarraute a fait sentir dans son roman Les fruits d'or. C'est à elle qu'auparavant elle avait essayé de s'attaquer dans ces deux essais. Le premier, écrit après la mort de Paul Valéry, montrait combien la vénération sans la moindre réserve dont il était entouré, l'absence de toute discrimination rendait parfois
déconcertante, décourageante la lecture de son œuvre. L'irrespect dont elle fait preuve à l'égard de Valéry, il le lui aurait pardonné, lui qui a donné l'exemple dans sa façon de traiter Pascal. Quant à Flaubert, que les romanciers modernes considéraient comme «notre maître à tous», surtout par son attachement aux pures formes descriptives, Nathalie Sarraute, en relisant son œuvre sans idées préconçues, a vu que c'est non pas Salammbô ou L'éducation sentimentale, mais Madame Bovary, où son style glacé, figé, verni s'accorde admirablement avec un univers tout en trompe l'œil, qui a permis à Flaubert d'introduire pour la première fois dans la littérature ce qu'on a appelé plus tard «l'inauthentique» et d'ouvrir au roman et au théâtre un domaine jusque-là inexploré. Flaubert, qui rêvait aussi d'écrire «un livre sur rien, un livre sans attaches extérieures» n'est-il pas un des plus certains précurseurs de celle qui a réussi à saisir dans son mouvement la plus infime parcelle de vie psychique ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Nathalie Sarraute