La règle du jeu n56
EAN13
9782246807193
ISBN
978-2-246-80719-3
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Revue La Règle du Jeu
Nombre de pages
256
Dimensions
23 x 13 x 1 cm
Poids
262 g
Langue
français

La règle du jeu n56

Grasset

Revue La Règle du Jeu

Indisponible
Dossier : Génocide des Tutsis du Rwanda : mémoire, justice et reconstruction post-génocide
D’avril à juillet 1994, près d’un million de Tutsis ont été pourchassés et massacrés lors du génocide. Vingt ans après, quel regard porter sur ce génocide ? Quelles en furent les racines et l’idéologie ? Quelle construction discursive et politique du projet génocidaire ? Quels liens entre racisme et génocide ? Comment s’est mise en route la mécanique de cette entreprise de destruction ? Quid du rôle de la propagande et en particulier celui des médias dans la banalisation du « travail » du mal ? Comment « expliquer » la barbarie des bourreaux ? Quelles responsabilités internationales ? Quid du discours négationniste ? Quelles similitudes avec d’autres négationnismes ? Comment juger les criminels ? Quelle justice locale et internationale ? Comment reconstruire après un génocide ? Quel est le chemin parcouru depuis par le Rwanda ? Quelle reconstruction sociétale et quelle réparation du tissu social ? Quelle mémoire et quelle transmission ? Comment dire et écrire l’indicible ? Quel rôle pour les écrivains, intellectuels et artistes dans la prévention du génocide ? Quelles responsabilités des politiques ? Des questions que ce dossier essaye de répondre.

Avec : David Gakunzi, Bernard Kouchner, Bernard-Henri Lévy, Patrick de Saint-Exupéry, Laura Slimani, Dominique Sopo…

Mais aussi :
Un brillant essai sur Péguy et Heidegger signé Yann Moix,
Les passionnants écrits de deux jeunes écrivains prodiges de 20 ans : Baptiste Rossi et Boris Bergmann,
Fernando Arrabal rend poétiquement hommage à l’œuvre de Otto Piene,
La Règle du jeu publie, pour la première fois en France, les poèmes de Kaiser Haq, le grand poète bangladeshi,
La réflexion de Dominique Schnapper sur la Crise du politique, la défiance populaire et la violence populiste.
S'identifier pour envoyer des commentaires.