Au bord des fleuves qui vont
EAN13
9782267027242
ISBN
978-2-267-02724-2
Éditeur
Christian Bourgois
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
238
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
224 g
Langue
français
Langue d'origine
portugais
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Un homme est hospitalisé à Lisbonne : dans ses viscères, une bogue ne cesse de grossir en silence, que le médecin appelle cancer. La douleur, l'opération, les traitements le plongent dans un état second. Remontent alors à la surface des souvenirs enfouis depuis toujours, qui se bousculent et s'entremêlent. Furieux contre cette mort « terrible et comique » qui se moque de lui dans l'obscurité, humilié par sa déchéance physique, « monsieur Antunes du lit numéro onze » divague dans les méandres de sa mémoire. Et c'est alors tout le monde de son enfance qui se rappelle à lui, avec ses sons, ses odeurs, ses visages. Tandis que médecins et infirmières défilent à son chevet, passé et présent se télescopent, et le voilà emporté, en compagnie de défunts décidément pleins de vie. Alors que le mal « aboie dans son ventre », ce passé ravivé agit comme un garde-corps, le seul peut-être à pouvoir l'empêcher de tomber dans « le ravin » qui s'ouvre au bord de son lit d'hôpital. Avec Au bord des fleuves qui vont, António Lobo Antunes ne se contente pas de passer d'un monde à l'autre mais entrelace avec sa virtuosité coutumière les couches de temps et livre mille et un récits peuplés de spectres hauts en couleur. Son écriture, toujours extrêmement sensorielle, sa liberté et ce voisinage de l'émotion déchirante et des saillies comiques, sont quelques-uns des grands plaisirs que l'on ressent en le lisant. Avec son style bouillonnant, foisonnant et indomptable, Lobo Antunes a mis le mal qui l'avait atteint au service d'une nouvelle exploration de la vie, une remontée vers la source de l'existence, vers les mystères et la « joie perdue » de l'enfance.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

7 mai 2015

lI est très difficile de parler d’un tel roman. C’est le premier roman portugais que je lis et on peut dire que pour une première fois, c’est un coup de maître. Il a fallu qu’on me tienne un peu la ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur António Lobo Antunes