EAN13
9782845622449
ISBN
978-2-84562-244-9
Éditeur
La Passe du vent
Date de publication
Collection
POESIE
Nombre de pages
84
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
100 g
Langue
français

INDOVINA suivi de AILLEURS NAIT SI VITE

De

La Passe du vent

Poesie

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


LE LIVRE :L'ouvrage de Paola Pigani, Indovina suivi de Ailleurs naît si vite, trouve toute sa place dans la collection Poésie des éditions La passe du vent dont la ligne éditoriale s'affirme publication après publication.La collection poursuit un double objectif.D'une part, accompagner l'excellence en matière de création poétique contemporaine.D'autre part, favoriser l'émergence de nouveaux talents.Paola Pigani, qui a déjà publié de nombreux ouvrages (nouvelles, récits), répond plutôt au second objectif que s'est fixée la collection Poésie.Pourquoi ? Parce que « Indovina » suivi de « Ailleurs naît si vite » est son premier vrai recueil de poèmes.L'écriture de Paola Pigani échappe à toutes les modes actuelles. Elle situe son travail d'écriture loin des courants qui traversent la poésie contemporaine. Une traversée du monde réel, social, s'impose à elle à chaque nouvelle page écrite. Thierry Renard, éditeur.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Extrait de la conversation entre Paola Pigani et Thierry Renard :T.-R. – Ma chère Paola, il y a de très nombreuses femmes qui déjà figurent dans le catalogue des éditions La passe du vent mais, concernant cette nouvelle collection de poésie, rares sont les voix féminines qui ont pu s’y faire entendre ou reconnaître. Tu es la troisième, seulement, après Fabienne Swiatly et Maya Ombasic. D’autres viendront, c’est certain, je pense particulièrement à Samira Negrouche ou à Marie Huot. D’autres viendront… Mais pourquoi cette absence ? Je ne me l’explique pas forcément. Penses-tu que les femmes se tournent plus volontiers vers la prose, le récit, la narration ? Pourtant, il y a ces voix que l’on aime et qui manquent à l’appel – Valérie Rouzeau, Albane Gellé, notamment. Éclaire-moi si tu peux.P. P. – D’autres viendront car les femmes poètes existent même si elles mettent plus de temps à se définir comme telles. Longue vie à La passe du Vent qui les accueille, merci ! Certaines anthologies ou des blogs sont dédiés à la poésie des femmes. Je ne suis pas certaine qu’elles gagnent ainsi une plus grande visibilité. À mon sens, cette catégorisation n’est pas souhaitable. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Poème extrait :L’âge de la lumièreJe suis née aujourd’huiJ’ai l’âge de la lumièreJ’ai l’âge de la lumièreQui descend sur le fleuveJ’ai l’âge de la lumièreQui descend sur le fleuveQui descend vers la merQui descend vers la merQui remonte à tes pieds
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Paola Pigani