Minuit à Pékin, comment le meurtre d'une jeune Anglaise a hanté les derniers jours de l'ancienne Chine
EAN13
9782714454676
ISBN
978-2-7144-5467-6
Éditeur
Belfond
Date de publication
Collection
Domaine Étranger - Littérature
Nombre de pages
301
Dimensions
23 x 14 x 2 cm
Poids
522 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais

Minuit à Pékin

comment le meurtre d'une jeune Anglaise a hanté les derniers jours de l'ancienne Chine

De

Traduit par

Belfond

Domaine Étranger - Littérature

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Entre polar compulsif et document édifiant, un true crime exceptionnel. Dans le Pékin des années 1930, en plein chaos diplomatique et dépravation morale, une enquête minutieuse qui résout un mystère vieux de près de quatre-vingts ans.

Par une froide nuit de janvier 1937, au pied de la tour de garde du vieux quartier de la Légation, le corps atrocement mutilé d'une jeune femme est retrouvé. Elle s'appelait Pamela Werner, elle avait vingt ans, elle était la fille adoptive de l'ancien consul de Grande-Bretagne.

Crime d'un rôdeur ou affaire d'État ? Dépêché par le Foreign Office, l'inspecteur Dennis lance l'enquête pour s'apercevoir rapidement que personne n'est pressé de voir la vérité triompher. Car Pékin est alors une véritable poudrière. Tandis que diplomates et seigneurs de la guerre complotent dans les fumeries d'opium, les expatriés se plongent dans une frénésie d'alcool, de drogue et de luxure pour oublier les rumeurs de l'invasion japonaise imminente et la fin annoncée de leurs privilèges. Et l'horrible assassinat de Pamela Werner pourrait bien faire l'effet d'une bombe diplomatique…

Soixante-quinze ans plus tard, après une enquête qui l'amènera à interroger les derniers témoins vivants et fouiller les notes jusqu'alors classées secret défense du père de la victime, Paul French dévoile le nom du monstre qui a tué Pamela et terrorisé Pékin.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Samuel Sfez