C'était Léopold Sédar Senghor
EAN13
9782213629766
ISBN
978-2-213-62976-6
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
DOCUMENTS
Nombre de pages
334
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
547 g
Code dewey
966.303
Fiches UNIMARC
S'identifier

C'était Léopold Sédar Senghor

De

Fayard

Documents

Offres

Aujourd hui chacun s arroge le droit de se prononcer pour ou contre Senghor. J ai moi-même pris, pendant quelque temps, l habit du censeur et du critique irréductible. Je me suis cru, dans mes jeunes années, autorisé à porter mon regard sur un homme, qui symbolisait à mes yeux l Afrique contemporaine, et à juger ses hésitations, ses manquements, ses approximations, ses complexes, comme la cause essentielle du bourbier dans lequel se débat l Afrique aujourd hui. Senghor avait été président de la République d un de ces Etats africains nouvellement créés, dans les années 60. Il avait participé, avec les Houphouët-Boigny, Modibo Keita et Nkwame N krumah, au rêve d un autre monde, et s était heurté au mur implacable de la réalité. Mais au fond, que savais-je de Senghor hormis ces données factuelles, dont tout le monde pouvait disposer : la Négritude, les indépendances, l Académie. Il est temps de se débarrasser des flatteries tardives, des reproches injustifiés et de s intéresser, ne serait-ce que pour une fois, à l homme. Né en 1906, il est le fruit de son temps et le destin qu il se forge celui de hasards, de calculs, d intuitions. Mais tenter de le comprendre sans aborder les deux guerres mondiales, les guerres algériennes et indochinoises, les mouvements des droits civiques aux Etats-Unis ou la révolution cubaine reviendrait à parler du poète comme d un Homme qui a bâti sa légende hors de tout contexte. Il ne s agit pas ici de légendes, mais de vie. L une des obsessions senghoriennes était le rapport de la France avec ses anciennes colonies. Les événements récents qui ont secoué la France, les questions de l immigration, de l esclavage ou de la colonisation, de la Côte d Ivoire, des anciens combattants harkis et des banlieues procèdent toutes, d une manière ou d une autre, d une histoire que, ni les Français, ni les Africains n ont jamais eu le courage d affronter avec la lucidité indispensable à des nations adultes. De tout cela, Senghor avait eu l intuition. Dans le contexte d un autre siècle et d un autre millénaire, mais dont les échos, entêtants, résonnent encore avec une violence assourdissante.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Simon Njami