Le Latin est mort, vive le latin !, Petite histoire d'une grande langue
EAN13
9782251346014
ISBN
978-2-251-34601-4
Éditeur
Les Belles Lettres, Ullstein Buchverlage GmbH
Date de publication
Collection
Miroir des humanistes (8)
Nombre de pages
302
Dimensions
2 x 14 x 1 cm
Poids
402 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Code dewey
420

Le Latin est mort, vive le latin !

Petite histoire d'une grande langue

De

Traduit par

Les Belles Lettres, Ullstein Buchverlage GmbH

Miroir des humanistes

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Exhaustive et désopilante, cette histoire de la langue latine est aussi l'histoire de l'Europe. C'est notre histoire. L'auteur nous y présente avec un enthousiasme communicatif une foule d'écrivains latins, souvent inattendus, depuis les plus drôles (comiques et satiristes) jusqu'aux plus sérieux (Cicéron, Newton, Karl Marx), en passant par le cocasse théâtre scolaire des humanistes et des jésuites. Wilfried Stroh soutient que c'est la « mort » du latin au temps de Virgile qui lui a permis de devenir « immortel ». Il aime à citer à l'appui de sa thèse « élitiste et snob » Marc-Antoine Muret, le professeur de Montaigne:
« On dit que la langue latine est morte depuis longtemps. Moi, je pense au contraire que c'est justement maintenant qu'elle a sa pleine vitalité et qu'elle jouit d'une santé éclatante, depuis qu'elle n'est plus au pouvoir du peuple ordinaire. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.