Royaumont au XIXe siècle, les métamorphoses d'une abbaye
EAN13
9782354280154
ISBN
978-2-35428-015-4
Éditeur
Créaphis
Date de publication
Collection
Rencontres à Royaumont
Dimensions
24 x 22 x 2 cm
Poids
967 g
Code dewey
726.709
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


La célèbre abbaye de Royaumont, au nord de la région parisienne, fut vendue comme bien national sous la Révolution française. Entre 1791 et 1905, elle devint filature de coton au centre d’un habitat ouvrier, lieu d’activités culturelles et artistiques, puis bâtiment réaménagé et retrouvant une vocation religieuse à partir de 1864. Son histoire fait écho aux évolutions de la société française au XIX° siècle.

La filature mécanique de coton, emblématique de la révolution industrielle, mettant en œuvre des techniques venues d’Angleterre, fut paradoxalement responsable de la conservation de beaucoup bâtiments de l’ancienne abbaye.

A partir des années 1820, à côté de l’activité industrielle, se développe une vie sociale et culturelle, transportée de Paris et fondée sur l’attrait de la ruine et du médiéval. Ce goût de la villégiature, la quête des plaisirs champêtres sont favorisés par le développement des transports, notamment l’arrivée du chemin de fer.

L’ancienne abbaye retrouve finalement sa vocation religieuse après 1864. La politique de restauration est alors conduite par le désir de ressusciter une abbaye médiévale, entre l’imaginaire et la vérité archéologique.

Jean-François Belhoste, est ingénieur et historien, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Nathalie Le Gonidec est responsable des archives et de la bibliothèque de la Fondation Royaumont.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Fondation Royaumont
Plus d'informations sur Jean-François Belhoste