La fin de l'innocence, les intellectuels d'Occident et la tentation stalinienne
EAN13
9782246498414
ISBN
978-2-246-49841-4
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
LITTERATURE
Nombre de pages
440
Dimensions
24 x 15 cm
Poids
596 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
305.552

La fin de l'innocence

les intellectuels d'Occident et la tentation stalinienne

De

Traduit par ,

Grasset

Litterature

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Au début des années trente, Moscou décide de transformer la révolution russe en un révolution mondiale. Une campagne magistrale est organisée, destinée à rallier les intellectuels occidentaux à l'Union soviétique de Staline. L'homme à qui le Politbür confie cette tâche, Willi Münzenberg, communiste allemand installé à Paris, est un génie de la propagande. Des intellectuels éminents : André Gide, André Malraux, Ernest Hemingway, Dorothy Parker, John Dos Passos, Bertolt Brecht et bien d'autres, ont fait partie des "agents d'influence" de Münzenberg ou ont été manipulés par lui, embarqués dans cette aventure par leur attachement idéaliste au mouvement antifasciste (en privé, Münzenberg les appelait les "innocents"). De Moscou où se déroulent les procès truqués à Londres où travaillent les agents du M15, de New York à Hollywood où les "innocents" sont légion, la plupart des épisodes dramatiques et décisifs qui ont marqué l'histoire des relations entre l'Est et l'Ouest des années trente aux années soixante peuvent être imputés à Münzenberg ou à ses émules.
S'identifier pour envoyer des commentaires.