Victoria, Portrait de la reine en jeune fille triste, en épouse comblée, en souveraine triomphante, en mère castratrice, en veuve abusive, en douairière misanthrope et en grand-mère de l'Europe
EAN13
9782070235834
ISBN
978-2-07-023583-4
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série Connaissance
Nombre de pages
208
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
340 g
Langue
français

Victoria

Portrait de la reine en jeune fille triste, en épouse comblée, en souveraine triomphante, en mère castratrice, en veuve abusive, en douairière misanthrope et en grand-mère de l'Europe

De

Gallimard

Hors série Connaissance

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


La reine Victoria a inventé la monarchie moderne. Avant elle, c'est le XVIIIᵉ siècle avec ses princes légers et libertins ; après elle règneront les rois bourgeois aux vertus tranquilles et au pouvoir invisible. Entr les deux, le plus long règne de l'histoire d'Angleterre : soixante-quatre années (1837-1901) pendant lesquelles une jeune fille gaie, impulsive, insouciante se mue en une digne vieille dame dont la sévérité deviendra légendaire. Pourquoi cette image pétrifiée ? Victoria n'a jamais masqué des élans contradictoires. Toute sa vie, elle s'est analysée sans la moindre complaisance. Anka Muhlstein, qui, dans La Femme Soleil, avait mis en lumière, à travers l'inépuisable Saint-Simon, le rôle politique et social des femmes à la cour de Louis XIV, s'est appuyée sur le Journal et la correspondance familiale de la reine Victoria (inédits en France) pour dévoiler un personnage inattendu : une Victoria franche et vigoureuse, à la fois raisonnable et obstinée, souvent attendrissante, jamais rétrograde, jamais prude, jamais hypocrite, jamais victorienne.
S'identifier pour envoyer des commentaires.