Journal / 1952-1962
EAN13
9782267024142
ISBN
978-2-267-02414-2
Éditeur
Christian Bourgois
Date de publication
Collection
TITRES
Nombre de pages
467
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
340 g
Langue
anglais
Langue d'origine
français
Code dewey
818.5403
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Ce volume réunit les journaux et carnets de notes tenus par Allen Ginsberg au cours de la décennie 1952-1962. En 1952, Ginsberg a 26 ans. Il n’a encore rien fait paraître. Il erre, il fait des rencontres, s’interroge et commence à écrire. Howl et Kaddish sont en gestation. L’importance de ce volume tient justement au fait qu’il présente les « sources » de l’écriture de ce grand poète de la Beat Generation : des notes, des brouillons, des ébauches de poèmes publiés plus tard, des carnets des voyages qu’il a effectués au Mexique, dans le bassin méditerranéen, en Afrique de l’Est ainsi qu’à travers les États-Unis (à New York, en Californie…). Il fait aussi des croquis, note ses rêves, l’évolution de ses lectures et de son travail d’écrivain.

Allen Ginsberg est né le 3 juin 1926 à Newark dans une famille juive. Son père est professeur d’anglais et poète ; sa mère, Naomi, milite au parti communiste. Adolescent, Allen découvre Walt Whitman. À Columbia University, il rencontre William Burroughs et Jack Kerouac. Il publie Howl en 1956. Ce long poème en prose, qui relate les expériences de Ginsberg avant 1955 ainsi qu'une histoire de la Beat Generation, dont il est l'un des membres fondateurs, fait scandale à cause de son langage cru. Il est temporairement interdit à la vente pour obscénité avant qu’un juge ne reconnaisse l’importance de l’œuvre pour son époque. En 1961, il publie Kaddish for Naomi Ginsberg, où il relate la maladie paranoïaque de sa mère et leur relation angoissée. Dans les années 60, Ginsberg part en Inde en quête d'un guide spirituel (expérience qu’il relate dans Les journaux indiens). Le bouddhisme tibétain restera une influence importante. Suite à la mort de Jack Kerouac (1969), il compose son élégie Memory Gardens. En 1972, The Fall of America est récompensé par le National Book Award pour la poésie. Il figure ensuite parmi les finalistes du prix Pulitzer avec Cosmopolitan Greetings. Allen Ginsberg meurt le 5 avril 1997 à New York d'un cancer du foie.

Épuisé depuis une dizaine d’année, ce journal des sources de l’écriture d’Allen Ginsberg est de nouveau rendu disponible au format de poche dans notre collection « Titres ».

« Allen Ginsberg épie les mégalopoles, leur folie électrifiée, le chaos de l’Amérique qu’il fixe depuis les bars, des millions de chambres d’hôtels, des lofts crasseux avec son écriture convulsive. […] Il garde les yeux ouverts sur ce monde vieillissant, attend, tenu éveillé par « cette horreur qui me garde conscient dans cet Enfer de Naissance et de Mort » et ne cesse d’y chercher les traces d’une Eternité. » (Libération)

« À travers notes, poèmes, textes, premiers jets, croquis en prose et croquis tout court et surtout très nombreux carnets de rêves ; à travers amitiés, stupéfiants, homosexualité, lectures, mysticisme et préoccupation du monde contemporain, c’est, en épaisseur, tout le travail de la sensibilité, de l’inquiétude, du lyrisme, un travail sur la perception et la pensée qui est livré au lecteur, dans la richesse, la profusion, l’éclatement. » (Bulletin critique du livre français)
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Allen Ginsberg
Plus d'informations sur Yves Le Pellec