Energie, mensonges d'état, La destruction organisée de la compétitivité de l'UE
EAN13
9782810011919
ISBN
978-2-8100-1191-9
Éditeur
L'Artilleur
Date de publication
Collection
TOUC.ARTILL.ESS (1)
Dimensions
22,2 x 14,2 x 3,4 cm
Poids
482 g
Langue
français

Energie, mensonges d'état

La destruction organisée de la compétitivité de l'UE

De

L'Artilleur

Touc.Artill.Ess

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie La Femme Renard
    22.00

Autre version disponible

L’industrie et les citoyens européens souffrent actuellement d’une crise énergétique sans précédent, très différente de celle des années 70, car elle n’est pas mondiale et qu’elle ne nous a pas pris au dépourvu. L’énergie est devenue chère et rare, en très peu de temps.
Samuel Furfari montre que cette crise est la conséquence directe des décisions politiques irrationnelles prises par les dirigeants européens.

Pendant 64 ans, de la création de la CECA en 1952 jusqu’en 2016, l’UE a pourtant mené une politique énergétique prévoyante et équilibrée , protégeant les citoyens et l’industrie.
Mais depuis une décennie environ, sous l’influence massive des ONG écologistes, les organes de direction de l’UE ont fait des choix radicaux : éliminer les ressources fossiles d’ici 2050, interdire la vente de véhicules thermiques neufs d’ici 2035, octroyer des subventions de développement gigantesques à la filière hydrogène, priver à l’inverse le nucléaire de toute aide et de toute planification intelligente, etc …

La guerre en Ukraine, loin d’être à l’origine de la crise, montre plutôt le désarmement énergétique unilatéral voulu par l’UE et que les citoyens de l’Union vont payer au prix fort : chauffage, transports et production plus chers, désastre industriel à l’arrivée.


Ingénieur, docteur en Sciences appliquées, Samuel Furfari a travaillé pendant 36 ans à la direction de l’énergie de la Commission Européenne. Il enseigne aujourd’hui la géopolitique de l’énergie à l’ESCP.
S'identifier pour envoyer des commentaires.