L'État post-moderne
EAN13
9782275143132
ISBN
978-2-275-14313-2
Éditeur
Librairie générale de droit et de jurisprudence
Date de publication
Collection
DROIT ET SOCIET
Nombre de pages
336
Dimensions
18 x 11 x 1,8 cm
Poids
280 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie La Galerne
    18.00

L'émergence de l'État post-moderne a marqué l'infléchissement, à la fin du XXe siècle, du principe de souveraineté inhérent à la construc¬tion de l'État moderne : inséré dans des liens complexes d'interdé¬pendance, exposé à la concurrence de pouvoirs multiples, traversé par de nombreuses lignes de fracture, l'État perd son omnipotence. La mondialisation a poussé à partir des années 1990 à la diffusion de cette nouvelle configuration étatique. 
L'État post-moderne ne dispose cependant pas d'une essence stable : il a toujours comporté diverses potentialités et ses équilibres varient, non seulement d'un pays à l'autre, mais encore en fonction du contexte. Un mouvement réactif s'est produit au cours des dernières années, tendant à la restauration d'éléments du modèle étatique traditionnel : l'aggravation dans la société contemporaine des facteurs de crise et l'existence de menaces de toute nature conduisent à remettre l'État au centre du jeu social, en tant que garant de la sécurité collective. 
Par ailleurs, l'État post-moderne est désormais confronté à des modèles concurrents, rompant avec les valeurs dont il se réclame : à la vision d'un ordre mondial pesant comme contrainte sur les États s'oppose celle d'un ordre international basée sur la souveraineté des États ; et contre le modèle de démocratie libérale, on voit s'affirmer une conception différente de l'organisation politique, ne reposant plus sur l'affirmation des droits de l'homme et le respect du droit.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Chevallier