EAN13
9782365123976
ISBN
978-2-36512-397-6
Éditeur
Croquant
Date de publication
Collection
SOCIETES ET POL
Nombre de pages
140
Dimensions
22 x 14 x 0,3 cm
Poids
749 g
Langue
français

Guerre dans les djebels

Société paysanne et contre-insurrection en Algérie, 1918-1958

De

Croquant

Societes Et Pol

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Alors que les envahisseurs français avaient réussi, en 1843, à écraser la résistance tribale dans le Dahra et l'Ouarsenis grâce à des tactiques brutales de brûlis, le régime colonial continuait à craindre que les paysans des montagnes ne se soulèvent dans une insurrection sanglante, une crainte qui s'est finalement concrétisée lors de la guerre d'indépendance de 1954. La géographie de la région du Chelif, avec la relation étroite entre la plaine et la montagne, un "pays de bandits" naturel, offrait des conditions idéales pour la guerre irrégulière et a été choisie par le Parti communiste algérien (PCA) et le Front de libération nationale (FLN) comme redoute pour leurs forces de guérilla. ¹ Les contre-insurgés français, ainsi que les historiens, suivant la formulation maoïste classique du partisan comme un fish dans l'eau, ont perçu les guérilleros comme étant crucialement soutenus par la paysannerie qui fournissait une réserve inépuisable de combattants, de guides, de cuisiniers, de messagers, de guetteurs et de transporteurs muletiers, et transporteurs de mules, et qui en même temps fournissait une connaissance intime ou des renseignements sur la politique quotidienne de chaque famille, ses armes et ses réseaux claniques, et les ressources de l'environnement montagneux, ses pistes secrètes, ses grottes et ses sources.
S'identifier pour envoyer des commentaires.