Blanc, Histoire d'une couleur
EAN13
9782021504538
ISBN
978-2-02-150453-8
Éditeur
Seuil
Date de publication
Nombre de pages
240
Dimensions
24,3 x 24 x 2,7 cm
Poids
1379 g
Langue
français

Blanc

Histoire d'une couleur

De

Seuil

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Contrairement à une idée reçue, le blanc est une couleur à part entière, au même titre que le rouge, le bleu, le vert ou le jaune. Le livre de Michel Pastoureau retrace sa longue histoire en Europe, de l’Antiquité la plus reculée jusqu’aux sociétés contemporaines. Il s’intéresse à tous ses aspects, du lexique aux symboles, en passant par la culture matérielle, les pratiques sociales, les savoirs scientifiques, les morales religieuses, la création artistique.
Avant le XVIIe siècle, jamais le blanc ne s’est vu contester son statut de véritable couleur. Bien au contraire, de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge, il a constitué avec le rouge et le noir une triade chromatique jouant un rôle de premier plan dans la vie quotidienne et dans le monde des représentations. De même, pendant des siècles, il n’y a jamais eu, dans quelque langue que ce soit, synonymie entre « blanc » et « incolore » : jamais blanc n’a signifié « sans couleur ». Et même, les langues européennes ont longtemps usé de plusieurs mots pour exprimer les différentes nuances du blanc. Celui-ci n’a du reste pas toujours été pensé comme un contraire du noir : dans l’Antiquité classique et tout au long du Moyen Âge, le vrai contraire du blanc était le rouge. D’où la très grande richesse symbolique du blanc, bien plus positive que négative : pureté, virginité, innocence, sagesse, paix, beauté, propreté.
Accompagné d’une abondante iconographie, cet ouvrage est le sixième d’une série consacrée à l’histoire sociale et culturelle des couleurs en Europe.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michel Pastoureau