Le va-nu-pieds des nuages
EAN13
9782848051048
ISBN
978-2-84805-104-8
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
373
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
418 g

Le va-nu-pieds des nuages

Sabine Wespieser Éditeur

Littérature

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par le Carnet à spirales
    24.00

LE VA-NU-PIEDS DES NUAGES. Les Nuées, c’est ainsi que s’est intitulée, et que s’intitule encore aujourd’hui, cette comédie qui présente Socrate comme le propriétaire d’un « institut à penser » où l’on enseigne, moyennant finance, l’art du langage ou, crûment dit, l’art d’emberlificoter les gens. T.T.

En 423 av. J. C., année de la première représentation des Nuées, Socrate n’était pas encore le célèbre philosophe qu’il deviendra. Certes reconnu par le petit cercle de ses disciples pour la subtilité de ses raisonnements, il ne jouissait alors d’aucun prestige, d’aucune notoriété. La pièce d’Aristophane fut un échec, qui mortifia son auteur.

Pourquoi le dramaturge a-t-il mis en scène cet inconnu ?

C’est ce que Takis Théodoropoulos, avec l’ironie et l’érudition qu’on lui connaît quand il s’agit de décaper les figures antiques, va développer à loisir en écrivant l’histoire de cette comédie.

Il part de l’hypothèse que les dieux n’en peuvent plus de l’outrecuidance des Athéniens : même la Grande Peste de 430, qui a pourtant emporté Périclès, n’a pas eu raison d’eux. Ils continuent de se prendre pour le centre du monde, eux à qui les Olympiens doivent une invention essentielle, celle de la langue grecque.

Il s’agit dès lors de semer la zizanie à Athènes : le démon dépêché parmi les hommes à cet effet, à qui Takis Théodoropoulos donne le beau rôle du narrateur, va mettre à exécution le plan divin. Sa mission spéciale consistera à rendre si célèbres – et si perturbateurs – les questionnements de l’obscur Socrate que ces prétentieux d’Athéniens en seront à jamais aphasiques.

Takis Théodoropoulos est né à Athènes en 1954. Auteur d’une dizaine de romans, d’essais et d’une pièce de théâtre, il nourrit son inspiration d’une solide culture antique. C’est le sujet des trois textes déjà parus chez Sabine Wespieser éditeur : Les Sept Vies des chats d’Athènes (2003), Le Roman de Xénophon (2005) et L’Invention de la Vénus de Milo (2008).
S'identifier pour envoyer des commentaires.