La Nouvelle Revue française, Les colloques du centenaire (Paris, Bourges, Caen)
EAN13
9782070136520
ISBN
978-2-07-013652-0
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Les Cahiers de la NRF - André Gide
Nombre de pages
576
Dimensions
21 x 15 x 3 cm
Poids
557 g
Langue
français
Code dewey
840.5

La Nouvelle Revue française

Les colloques du centenaire (Paris, Bourges, Caen)

De

Édité par , ,

Gallimard

Les Cahiers de la NRF - André Gide

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Les historiens considèrent les revues littéraires et artistiques comme un «fait éditorial total» et recommandent de les aborder avec la plus grande prudence interprétative, en prêtant une attention particulière à leur vie interne, à leurs formes et rythmes propres et à leurs positions dans le mouvement de la création et de la diffusion des styles, du savoir et des opinions. À leur égard, il convient de se méfier des catégorisations et des approches exclusivement quantitatives ; «il faut se laisser guider par l'objet, adapter la méthode à son inventivité et à sa plasticité.» Ces trente-neuf études consacrées à l'histoire de La Nouvelle Revue française depuis 1909 répondent à cette attente. Ce recueil offre ainsi de précieuses mises au point sur l'animation de la revue au fil du temps, sur le repli de La NRF chez Joë Bousquet durant l'été 1940, sur l'apport critique de Roger Caillois et d'Armand Petitjean, sur la place qu'y ont tenue Marcel Arland ou Maurice Blanchot... Y sont proposées des synthèses inédites sur La NRF et la poésie, le roman et le théâtre, ainsi que sur l'audience de La NRF à l'étranger, au travers des exemples italiens, allemands, anglais et argentins. La NRF y est également inscrite dans son environnement social, culturel et politique, au travers de ses relations avec l'École normale supérieure, le groupe de Pontigny, le catholicisme ou encore l'histoire européenne de l'entre-deux-guerres. Les liens avec les avant-gardes y tiennent une part importante, sans occulter toutefois le rapport constant de la revue à la tradition littéraire. Enfin, ces études cherchent à rendre compte du «tempérament» de La NRF, tant au travers de ses crises et querelles et de ses relations avec quelques auteurs majeurs (Proust, Céline, Jouhandeau...) qu'à la mise en avant de certains traits de son «caractère» ou de son «style» : son ingénuité, son austérité, ses mythologies.
Actes des colloques de la Bibliothèque nationale de France, sous la direction d’Alban Cerisier, Marie-Odile Germain, William Marx et Pascal Mercier ; de la Ville de Bourges, sous la direction d'Anne-Rachel Hermetet et William Marx ; de l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (Caen), sous la direction de Claire Paulhan et Alban Cerisier.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Institut Mémoires de l'édition contemporaine
Plus d'informations sur Bibliothèque nationale de France
Plus d'informations sur Bourges