Elisabeth, la reine-mère, biographie
EAN13
9782848761954
ISBN
978-2-84876-195-4
Éditeur
Philippe Rey
Date de publication
Collection
Documents
Nombre de pages
450
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
565 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
941.082092

Elisabeth, la reine-mère

biographie

De

Traduit par

Philippe Rey

Documents

Indisponible

Ce livre est en stock chez 2 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Elle naît avec le xxe siècle, le 4 août 1900, et meurt au xxie, le 30 mars 2002. Elizabeth Angela Marguerite Bowes Lyon, descendante d’une très ancienne famille d’aristocrates écossais. Entre château moyenâgeux en Écosse, manoir du sud de l’Angleterre et résidence londonienne, entre gouvernantes et préceptrices, elle vit une enfance de rêve, dans un monde que la Première Guerre mondiale va dissoudre.

À vingt ans, Elizabeth est une ravissante petite personne – brune, un teint de pêche, des yeux bleu myosotis, un charme fou dont elle use en véritable comédienne. Le prince Albert, duc d’York, deuxième fils du roi George V, en tombe amoureux dès leur première rencontre. Il lui faudra néanmoins près de trois ans pour la conquérir.

Dès lors, Elizabeth entre dans l’histoire de la Grande-Bretagne. Duchesse d’York, reine consort lorsque Albert devient George VI à l’abdication de son frère Edward VIII, reine mère dès 1952. La dignité, le courage, la compassion du couple royal pendant la Seconde Guerre mondiale lui valent l’amour du peuple. La reine mère survivra un demi-siècle à son mari, déployant une activité stupéfiante. Véritable commis voyageur de son pays – chacune de ses visites sera un triomphe, les foules délirent à son passage, séduites par son légendaire sourire. Qui dissimulait, au dire de plusieurs témoins, une certaine duplicité, voire de la dureté. Elle multiplie les patronages, les œuvres caritatives, les voyages d’agrément. Assiste, désolée, aux déboires matrimoniaux de ses petits-enfants, au drame de Diana, connaît de nombreux et graves problèmes de santé, mais jusqu’à son dernier jour, demeure curieuse du monde comme il va.

William Shawcross, qui a eu accès aux archives de la famille royale et notamment à la correspondance de la reine mère, mène cette formidable biographie au galop. C’est un siècle d’histoire de l’Angleterre qui défile, avec ses premiers ministres, sa population, son aristocratie et ses châteaux, révélant une Elizabeth amoureuse, primesautière, moqueuse, mais aussi gardienne sourcilleuse de la dignité de la fonction royale… Une femme qui, comme l’ont dit ses proches « a magnifié la vie comme personne ».

Auteur entre autres d’Une tragédie sans importance sur le drame du Cambodge, de plusieurs biographies célèbres (Dubcek, Murdoch) et d’une série télévisée sur la monarchie anglaise, William Shawcross a eu droit avec Elizabeth, la reine mère, non seulement à un prodigieux succès mais aussi à la une de la presse britannique pendant des semaines…
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Françoise Adelstain