La société du mépris de soi, De «L'Urinoir» de Duchamp aux suicidés de France Télécom
EAN13
9782070131488
ISBN
978-2-07-013148-8
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série Connaissance
Nombre de pages
128
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
183 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
306.47

La société du mépris de soi

De «L'Urinoir» de Duchamp aux suicidés de France Télécom

De

Gallimard

Hors série Connaissance

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Comment ne pas voir que l'art du dernier demi-siècle dément catégoriquement le discours euphorisant des médias ? Non, l'homme occidental n'est plus cet être conquérant qui échappe au temps et à la mort grâce à son insatiable créativité. L'homme occidental d'aujourd'hui souffre et dépérit, perd ses cheveux et ses spermatozoïdes, et courbe l'échine devant tous les pouvoirs comme il ne l'avait jamais fait. Comment expliquer cette fascination pour les représentations les plus piteuses de lui-même d'un homme qui n'avait cessé depuis des millénaires de se représenter en dieu, en phénix ou en roi ? François Chevallier propose une réflexion faisant apparaître l'art comme un véritable outil anthropologique - le révélateur involontaire donc impartial de la santé morale d'une société.
François Chevallier propose une réflexion faisant apparaître l'art comme un véritable outil anthropologique - le révélateur involontaire donc impartial de la santé morale d'une société.
S'identifier pour envoyer des commentaires.