Carnets inédits (1947, 1950, 1951) suivi de Pages 1934-1948
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Les Cahiers de la NRF - André Gide
Langue
français
Langue d'origine
français

Carnets inédits (1947, 1950, 1951) suivi de Pages 1934-1948

Gallimard

Les Cahiers de la NRF - André Gide

Indisponible

Autre version disponible

"Les Carnets figurent au premier plan de l'œuvre thomasienne, ayant nourri non
seulement des livres, mais aussi les articles publiés dans La Nouvelle Revue
française. Aux poèmes et aux récits s'ajoutent maintenant des pages écrites
entre 1934 et 1951, découvertes il y a dix ans dans un grenier d'Asnières au
cours d'une recherche entreprise dans le cadre universitaire. Ce sera au
lecteur de décider s'il s'agit d'un abandon volontaire de l'auteur ou d'un
simple oubli. Ce dossier serait-il, à partir d'une douloureuse expérience
personnelle, ni plus ni moins qu'une tentative pour approfondir le mystère du
rapport entre l'Homme et la Femme ? Face aux pièges de la condition humaine,
on y trouve, tracées, les grandes lignes d'une stratégie de défense. Thomas
s'interroge sur les règles du jeu et en arrive aux conclusions suivantes :
d'abord que "c'est une erreur de voir dans une femme (ou un homme) un remède à
la solitude" ; et ensuite que "le seul être dont on doive attendre quelque
chose, c'est soi-même [...] on doit seulement souhaiter que les autres donnent
l'occasion d'offrir ce qu'on a, soi, ce qu'on crée pour eux". Ce choix de
l'écriture comme sacerdoce est ce qui fait du personnage de Thomas son intérêt
si singulier. S'il a quitté ce monde il y a plus d'une décennie, sa voix n'en
continue pas moins d'exercer une vraie séduction. Ces pages, inédites et
poignantes, ne font qu'en confirmer la pertinence." Joanna Leary.
S'identifier pour envoyer des commentaires.