Les bons garçons
EAN13
9782849906965
ISBN
978-2-84990-696-5
Éditeur
Équateurs
Date de publication
Collection
Littérature
Dimensions
21 x 14 x 2 cm
Poids
324 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Rome, 1975. Un vent de liberté souffle sur la ville, tout semble possible, et pourtant nos destins ne tiennent qu'à un fil, une rencontre parfois. Les vacances d'été touchent à leur fin, trois garçons des beaux quartiers rencontrent deux jeunes filles du peuple. Ils flirtent en musique dans les cafés et au volant de belles voitures. Ils boivent, fument et ne vivent que dans l'attente de la prochaine soirée. Jusqu'à ce que les garçons invitent les filles à faire la fête dans une villa somptueuse du mont Circeo, une petite cité balnéaire au sud de Rome. Là-bas, racontait-on, Ulysse et ses compagnons avaient débarqué au pied du palais de Circé et la magicienne avait ensorcelé les marins. Les hommes s'étaient transformés en porcs.
En cette belle fin d'été, sous le soleil du Circeo, le pire est arrivé. Le fait divers est resté célèbre sous le nom de « massacre du Circeo ».

Pierre Adrian convoque dans ce roman noir toutes ses mythologies : l'Italie des années de Plomb et de Pasolini, la fin de l'enfance, le temps des dernières insouciances, l'explosion des sens et la découverte des corps, la musique des années 70 et les paysages comme des décors de cinéma.
Il explore aussi la complexité des relations entre filles et garçons, la séduction quand elle bascule dans la violence, l'espoir des filles de s'élever socialement et le mépris de classe des garçons. Enfin, comme un leitmotiv tragique, il revisite les lieux et les mythes : en quoi le sort jeté par la magicienne de L'Odyssée sur le mont Circeo résonne encore en 1975 et aujourd'hui ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie L'Armitière)
5 octobre 2020

Inspiré d'un fait réel connu sous le nom de "Massacre de Circeo" qui secoua l'Italie des années 70, "Les bons garçons" est un roman dans lequel plane sans cesse la menace du pire. Et le pire, c'est ce que vont ...

Lire la suite

par (La librairie des Halles)
12 septembre 2020

Eté 1975, la rencontre de jeunes gens, aux origines sociales diamétralement opposées, vire au fait divers sordide. Les bons garçons, c'est le roman d'une époque, entre course effrénée au plaisir et violence politique. Pierre Adrian nous livre ici une charge ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pierre Adrian