La saga du sucre, Entre douceur et amertume
EAN13
9782759231119
ISBN
978-2-7592-3111-9
Éditeur
Quae
Date de publication
Collection
Programme scientifique Seine-Aval
Nombre de pages
175
Dimensions
25 x 18 x 1 cm
Poids
590 g
Langue
français

La saga du sucre

Entre douceur et amertume

De

Quae

Programme scientifique Seine-Aval

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Le sucre a ceci de particulier que son usage et sa représentation varièrent beaucoup avec le temps. Remède, épice, puis aliment, le sucre deviendra ce produit de première nécessité que les familles aimeront à entasser en prévision de crises. Mais comme l’a relevé Claude Fischler dans L’Homnivore , « depuis son apparition en Occident, le sucre a été alternativement angélisé ou diabolisé ». Ses détracteurs l’ont accusé de bien des maux, jusqu’au tour nouveau que la « saccharophobie » a pris dans la seconde moitié du XX e siècle au nom de la santé. À un moment où, dans les pays riches notamment, la « sagesse des corps » était brouillée par le changement des conditions de vie, des physiologistes, des endocrinologues, des nutritionnistes furent invités par les autorités sanitaires à contrevenir au « libre-arbitre alimentaire » afin de conjurer les maladies de l’alimentation. Ce livre retrace l’histoire du sucre qui fut parfois dramatique, ce qui faisait dire à Voltaire dans Candide : « C’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe ». Mais le sucre a aussi une économie, un business, une géopolitique propre, impliquant de nombreux acteurs privés ou institutionnels, sur lesquels l’auteur jette un éclairage nouveau. Mondialisée de longue date, mais en perpétuel mouvement, l’économie de cette substance, et de ses dérivés, se présente comme un système complexe, caractérisé en ses deux extrémités par des activités de production et des actes de consommation. Ce livre explore le chemin, long et tortueux, qui mène des champs de canne et de betterave à sucre à la table des consommateurs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.