Les nouvelles solitudes
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Langue
français

Les nouvelles solitudes

La Découverte

Indisponible

Autre version disponible

Crise des roles masculins et feminins, precarisation des liens intimes,
durcissement des relations entre les uns et les autres, reflet de celles du
monde du travail. Un vaste panaorama des nouvelles solitudes de notre temps, a
partir d'experiences vecues, par l'auteur du _Harc element moral_.


Dans toutes les societes developpees, la montee de la solitude est devenue un
phenomene social majeur. Alors que les interactions entre individus sont
permanentes, voire envahissantes, de nombreuses personnes eprouvent un
sentiment douloureux d'isolement. Et, en meme temps, beaucoup d'autres font le
choix de vivre seules. Dans ce livre riche de nombreux cas issus de son
experience clinique, la psychanalyste Marie-France Hirigoyen montre que cette
realite est le fruit d'une mutation profonde des rapports hommes/femmes,
encore inaboutie.
Si les femmes ont enfin obtenu une autonomie nouvelle, dans le travail comme
dans la sexualite, cette independance n'a pas ete encore pleinement integree
dans les mentalites. D'ou une crise des roles masculins et feminins et une
precarisation des liens intimes : un mariage sur deux se termine par une
rupture, surtout a l'initiative des femmes. On constate un durcissement des
relations dans le couple, reflet aussi du durcissement du monde du travail. Et
le surinvestissement dans la relation amoureuse s'accompagne d'une pratique
croissante du " couple en CDD ".
Les periodes de solitude et d'abstinence sexuelle, souvent durables,
conduisent a un recours accru aux sites de rencontres sur Internet ou aux "
nouvelles therapies ", qui se revelent le plus souvent illusoires. Alors que,
explique Marie-France Hirigoyen, la solitude peut apporter energie et
inspiration : a tout age, la solitude choisie, tout en restant disponible a
l'autre, est une source de plenitude, un moyen de sortir de la superficialite
d'une societe dominee par le narcissisme et le culte de la performance.
S'identifier pour envoyer des commentaires.