La dernière étreinte / le monde fabuleux des émotions animales... et ce qu'il révèle de nous
1 autre image
EAN13
9791020906618
ISBN
979-1-02-090661-8
Éditeur
Éditions Les Liens qui libèrent
Date de publication
Collection
Les Liens Qui Libèrent
Nombre de pages
400
Dimensions
22 x 15 x 2 cm
Poids
476 g

La dernière étreinte / le monde fabuleux des émotions animales... et ce qu'il révèle de nous

Éditions Les Liens qui libèrent

Les Liens Qui Libèrent

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Si les yeux sont une fenêtre sur l’âme alors le regard que pose Mama – la matriarche de la colonie de chimpanzés du zoo d’Arnhem au crépuscule de sa vie –, sur Jan van Hooff, un professeur de biologie qui l’a côtoyée pendant plus de quarante ans, en dit long sur la sensibilité animale. C’est le point de départ du voyage auquel nous convie Frans de Waal. Une véritable plongée au coeur de l’émotion animale, qui nous invite à reconsidérer toutes nos certitudes.

Les recherches récentes sont en effet sans appel : les mammifères et la plupart des oiseaux ressentent des émotions : joie, peur, colère, désir, tristesse, besoin d’intimité, deuil, soif de pouvoir ou sens de l’équité… Aux accusations d’anthropomorphisme – cette tendance à assimiler l’attitude des animaux à celles des hommes –, Frans de Waal oppose l’«anthropodéni», c’est-à-dire la croyance vaniteuse des hommes en l’incomparabilité de leur espèce.

Le primatologue américano-néerlandais apporte son expérience aux grands débats éthiques et philosophiques contemporains. Il conteste la séparation entre corps et esprit, entre émotion et raison, ainsi que la rupture humain-animal. Tout au long de cet ouvrage fascinant, il montre combien l’intelligence émotionnelle structure la vie de tous les animaux sociaux.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

18 décembre 2018

Intéressant

Ce bouquin est très complet et permet de mieux se rendre compte ce que ressentent parfois les animaux... Pour ma part, cela me paraît évident mais cet ouvrage le rappelle bien !

Lire la suite