Oneiron, Quelques secondes après la mort, fantaisie
EAN13
9782070197361
ISBN
978-2-07-019736-1
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Du monde entier
Nombre de pages
448
Dimensions
22 x 21 x 2 cm
Poids
518 g
Langue
français
Langue d'origine
finnois

Oneiron

Quelques secondes après la mort, fantaisie

De

Traduit par

Gallimard

Du monde entier

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Sept femmes qui ne se connaissent pas se retrouvent dans un endroit étrange. Où tout est blanc et où le temps s’écoule différemment. Elles ne partagent pas la même langue ni la même culture mais toutes se posent les mêmes questions : où sont-elles et comment sont-elles arrivées là ? Chacune va raconter son histoire, dévoilant peu à peu la raison de sa présence. Schlomith est new-yorkaise, anorexique de profession et performeuse. Polina est comptable à Moscou, férue de littérature et accessoirement alcoolique. Maimouna vient du Sénégal et rêve de devenir mannequin. Wlbgis n’est pas grand-chose, si ce n’est retraitée et cancéreuse. Nina est marseillaise, pragmatique, pleine d’imagination et enceinte de jumeaux. Rosa Imaculada vit avec son petit garçon dans une favela au Brésil et vient de subir avec succès une greffe du cœur. Enfin, Ulrike, la petite dernière, arrive tout droit de Salzbourg avec l’insolence de sa jeunesse. Si elles parviennent à communiquer et à se mouvoir, sont-elles pour autant encore vivantes ? Laura Lindstedt livre sa propre vision de ce qui survient après la mort. En résulte une expérimentation littéraire extravagante et déroutante, brillante et captivante.
Sept femmes qui ne se connaissent pas se retrouvent dans un endroit étrange. Où tout est blanc et où le temps s’écoule différemment. Elles ne partagent pas la même langue ni la même culture mais toutes se posent les mêmes questions : où sont-elles et comment sont-elles arrivées là ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

14 juin 2018

Dans un lieu indéfinissable, blanc, se retrouvent sept femmes qui ne se connaissent pas. Ilsemblerait qu’elles soient mortes. 50 pages à ne strictement rien comprendre 50 autre puis, l’histoire de Rosa Imaculada retient mon attention. D’autres passages délirants suivis des ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Claire Saint-Germain