Faut-il déconstruire la métaphysique ?
EAN13
9782130520054
ISBN
978-2-13-052005-4
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Collection de métaphysique, Chaire Étienne Gilson
Nombre de pages
88
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
146 g
Code dewey
110
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


La métaphysique fait aujourd’hui l’objet d’un débat généralisé, non au sens où les problèmes de la métaphysique susciteraient un renouveau particulier d’intérêt, mais au sens où la métaphysique comme discipline et plus encore comme figure de la pensée est perçue elle-même comme problème. Pourquoi la métaphysique ? Pourquoi son prestige, même s’il est aujourd’hui déclinant ? Pourquoi la domination qu’elle exerce, même si c’est de façon souterraine, sur ceux-là même qui en contestent la légitimité ? Quel est le critère de sa vérité ou, s’il n’y en a pas, quel est le secret de sa force ? — L’ouvrage soumet à l’examen et à la critique les arguments des principaux « déconstructeurs » de la métaphysique : Étienne Gilson, Heidegger, Derrida, mais aussi et déjà les Néoplatoniciens et Aristote lui-même.
Pierre Aubenque est professeur honoraire de Philosophie à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV). Il est notamment l'auteur du Problème de l'être chez Aristote (Puf, 1962) et de La prudence chez Aristote (Puf, 1963), réédités à plusieurs reprises.
S'identifier pour envoyer des commentaires.