Ma reine, Prix du Premier roman 2017
  •  
EAN13
9791095438403
ISBN
979-1-09-543840-3
Éditeur
L'Iconoclaste
Date de publication
Collection
IC.VERGE
Nombre de pages
240
Dimensions
18 x 13 x 2 cm
Poids
260 g
Langue
français

Ma reine

Prix du Premier roman 2017

De

L'Iconoclaste

Ic.Verge

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Un conte initiatique où tout est vrai, tout est rêve, tout est roman.

Shell n’est pas un enfant comme les autres. Il vit seul avec ses parents dans une station-service. Après avoir manqué mettre le feu à la garrigue, ses parents décident de le placer dans un institut. Mais Shell préfère partir faire la guerre, pour leur prouver qu’il n’est plus un enfant. Il monte le chemin en Z derrière la station. Arrivé sur le plateau derrière chez lui, la guerre n’est pas là. Seuls se déploient le silence et les odeurs de maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai.

Jean-Baptiste Andrea livre ici son premier roman. Ode à la liberté, à l’imaginaire, et à la différence, Ma reine est un texte à hauteur d’enfants. L’auteur y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées et signe récit pictural aux images justes et fulgurantes qui nous immerge en Provence, un été 1965.

« J’ai voulu la pluie. Je l’ai tant voulue que quand elle est venue, je ne savais plus comment l’arrêter. C’était une grosse pluie rose, vert, bleu, elle prenait la couleur d’un rien. Elle assommait les oiseaux. Il a plu comme ça pendant je ne sais pas combien de temps. Les vieux disaient qu’ils n’avaient jamais vu ça. Ils parlaient de leurs ancêtres et de Dieu
 et du ciel et de tout sauf de la raison de la pluie : moi. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie L'Armitière)
24 octobre 2017

L'imaginaire prend le pouvoir dans ce roman si singulier. Nous sommes dans les années 60, au cœur d'une Provence de carte postale où la vie sociale semble s’être retirée. Shell y vit avec ses parents qui tiennent une station-service. Sa ...

Lire la suite

par (Librairie Mots et Images)
2 septembre 2017

Une bulle de liberté et d'insouciance qui nous entraine comme une ritournelle. Avec un personnage principal attendrissant qui nous fait voir le monde d'une autre manière. Jessica.

Lire la suite

par (47° Nord)
11 août 2017

Vous allez adorer!

Ma reine, Jean-Baptiste Andrea, L'Iconoclaste Dans un endroit reculé de Provence, durant l'été 1965, Shell manque de peu de mettre le feu à la garrigue, à côté de la station-service de ses parents. Il n'est pas un enfant comme les ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

25 novembre 2017

enfance

Je n’aime pas les récits d’enfance, après en avoir trop lu, et puis j’ai passé l’âge. Et pourtant, le personnage de Ma Reine m’a touché. D’abord parce qu’il est un enfant « différent », qui ne comprend pas tout, et ...

Lire la suite

par (Librairie Richer)
16 septembre 2017

Pur et Touchant

Shell n’est pas comme les autres enfants. Son Univers est rempli d’une douce innocence où se mélangent rêve et réalité, amour et cruauté. Un très joli conte moderne. Sylvie Jeanne, lectrice. Nous sommes en 1965, au cœur de la vallée ...

Lire la suite

Dossiers relatifs

La rentrée littéraire 2017 promet d’être exceptionnelle ! Non pas parce que paraissent cette année encore près de 600 livres (581 exactement) ou que l’exofiction, ce genre littéraire qui mêle réalité et fiction, inspire de plus en plus nos auteurs, mais bien parce qu’il s’agit de la vingtième rentrée littéraire de la librairie !
A ce titre nous avons le plaisir de recevoir trois auteurs que nous apprécions particulièrement : Kaouther Adimi, avec le formidable Nos richesses aux éditions du Seuil, dresse le portrait de l’intrépide et passionné éditeur algérien Edmond Charlot. Caroline Laurent signe dans Et soudain, la liberté aux éditions Les Escales la magnifique biographie à deux voix d’Evelyne Pisier. Enfin Alice Zeniter offre un roman exceptionnel sur la filiation et le silence des Harkis dans L’art de perdre aux éditions Flammarion. Trois voix féminines pleines de talent que nous souhaitons vous faire découvrir pour fêter ensemble les 20 ans de Mots & Images.
La rentrée littéraire, c’est aussi l’occasion de redécouvrir le monde. Cette année, on réécrit l’histoire, on romance les destins, on réinvente la vie. Quel meilleur moyen pour raconter quelqu’un ? Au-delà des ouvrages évoquant des figures historiques, nous découvrons avec enthousiasme des romans autour d’artistes. Les événements passés inspirent aussi les écrivains : la catastrophe de Liévin, le terrorisme, la guerre d’Algérie nous offrent de belles découvertes littéraires quoiqu’inattendues. Voyage autour de soi et voyage intérieur sont d’autres thèmes chers à cette rentrée.
Puissions-nous continuer à vous faire découvrir de belles lectures et vous offrir de belles rencontres pour les 20 prochaines années !
Céline, Laetitia et Dewi

Voir le dossier complet