Mariage en douce - Gary  Seberg
EAN13
9782757864463
ISBN
978-2-7578-6446-3
Éditeur
Points
Date de publication
Collection
POINTS (4633)
Nombre de pages
155
Dimensions
17 x 10 x 1 cm
Poids
92 g

Mariage en douce - Gary Seberg

Points

Points

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


À l'automne 1963, deux inconnus grimpent la petite route en lacets qui mène au village de Sarrola, en Corse. Romain Gary, le héros de la résistance et de la littérature, épouse Jean Seberg, la star de la Nouvelle Vague, loin des paparazzis. De cette cérémonie secrète, il ne reste que deux photographies en noir et blanc, encore auréolées d'un parfum de secret et de maquis. « Ils se cachent sans se cacher, amoureux, désinvoltes. » Ariane Chemin est grand reporter au Monde. « Une façon fugace et gracieuse de revenir sur un moment clé de l'après-guerre, dans une France en transition vers notre modernité. » Henri Gibier, Les Échos « Il a fallu attendre cinquante-trois ans pour connaître enfin la vérité sur ce Mariage en douce. Ariane Chemin triomphe en musique. » Bernard Pivot, Le Journal du dimanche « Merveilleusement écrit, la patte d'un grand écrivain. » Olivia de Lamberterie, « Télématin » À l'automne 1963, deux inconnus grimpent la petite route en lacets qui mène au village de Sarrola, en Corse. Romain Gary, le héros de la résistance et de la littérature, épouse Jean Seberg, la star de la Nouvelle Vague, loin des paparazzis. De cette cérémonie secrète, il ne reste que deux photographies en noir et blanc, encore auréolées d'un parfum de secret et de maquis. Ariane Chemin est grand reporter au Monde. « Une façon fugace et gracieuse de revenir sur un moment clé de l'après-guerre, dans une France en transition vers notre modernité. » Henri Gibier, Les Échos « Il a fallu attendre cinquante-trois ans pour connaître enfin la vérité sur ce Mariage en douce. Ariane Chemin triomphe en musique. » Bernard Pivot, Le Journal du dimanche « Merveilleusement écrit, la patte d'un grand écrivain. » Olivia de Lamberterie, « Télématin »
S'identifier pour envoyer des commentaires.